Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Nucléaire

Avant la votation en 2003 sur deux initiatives populaires antiatomiques, le projet de loi en discussion aux Chambres fédérales devra concilier, avant son adoption, les intérêts économiques et les préoccupations écologiques.

De l’espoir à la crainteAprès la guerre, l’utilisation pacifique de l’atome a suscité beaucoup d’optimisme et laissé entrevoir une ère d’abondance énergétique. Dans les années huitante pourtant, le vent tourne. Les populations locales et les associations antiatomiques s’opposent avec succès à la construction de Kaiseraugst. Désormais, la clause du besoin devient déterminante pour la mise en œuvre de tout nouveau projet. De plus la compétence en la matière passe du gouvernement à l’Assemblée fédérale. C’est le sens de l’arrêté fédéral encore en vigueur. La catastrophe de Tchernobyl en 1986 compromet définitivement le développement de cette énergie. En 1990, le peuple accepte un moratoire de dix ans, sans pour autant décréter la fermeture des centrales en service.
Ce délai écoulé, un projet de loi est mis en consultation. Il fait office de contre-projet à deux initiatives, déposées en 1999, qui seront soumises au vote en février 2003. ÒMoratoire-plusÓ souhaite prolonger l’interdiction frappant la construction de nouvelles installations et l’agrandissement des centrales existantes pendant au moins dix ans ; elle prévoit aussi de rendre obligatoire la déclaration d’origine du courant électrique. ÒSortir du nucléaireÓ prône à son tour la suppression progressive des sites en fonction et l’abandon de l’énergie atomique. Si le projet de loi fait preuve de prudence et prétend maîtriser l’exploitation de l’énergie atomique, elle ne rejette pas l’option nucléaire. Le Conseil fédéral estime que son abandon engendrerait des coûts et des nuisances supplémentaires (renchérissement de l’approvisionnement à l’étranger et augmentation de la pollution en CO2) en pénalisant fortement l’économie suisse. Après révision, le Conseil des Etats a voté la nouvelle loi en décembre 2001, le Conseil national lui a emboîté le pas lors de la session d’automne de cette année.

La nouvelle loi

L’octroi de l’autorisation générale pour la construction d’une centrale ne pourra buter ni sur le droit de veto des cantons ni sur l’exigence d’un entreposage final des déchets. En revanche elle sera soumise au référendum facultatif. Il faudra par contre examiner au préalable l’utilisation d’autres ressources, renouvelables et à meilleur prix. La durée de vie des centrales ne sera pas limitée dans le temps, seules les conditions de sécurité détermineront cette durée. Enfin le gouvernement aura la possibilité de limiter de cas en cas l’autorisation d’exploiter. Les cantons conserveront la faculté de contester toute décision d’entreposage de déchets sur leur territoire (voire le cas de Nidwald). L’exportation et l’importation de matériel radioactif pour retraitement restent possibles en raison de l’importance de la coopération internationale, contre l’avis du Conseil fédéral qui voulait les prohiber pour toujours. Les exploitants seront contraints d’injecter dans leurs réseaux des énergies écologiques (biomasse, bois, solaire, etc.). Finalement le Conseil national, contrairement au Conseil des Etats, a introduit une taxe sur le nucléaire, elle sera de 0,3 centime par kWh pendant dix ans. Cette taxe devrait servir à la promotion d’une utilisation plus rationnelle des ressources énergétiques.
En raisons des divergences entre les deux Chambres, le projet de loi retournera au Conseil des Etats lors de la session d’hiver, avant son adoption définitive. md

Repères
DP n° 1423, 1465

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/1071 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/1071

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP