Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Note de lecture: Le désert des légionnaires

Une écriture aveuglante. Jaune et diffuse, rappelant une peinture à la dispersion. Liquide, malgré la chaleur qui assèche les corps. Virale, qui court de bouche à bouche. Totalitaire, elle occupe les interstices, les fentes, les éraflures. Sans répit. Une fois déclenché le mécanisme imprévisible de sa reproduction, elle se multiplie selon les arithmétiques cellulaires. «Plus que deux kilomètres, dit Kainz. Tu peux déjà voir la tour de la garnison ?». Il y en aura des milliers, des rondes et des marches, et la garnison deviendra une obsession.
C’est Gourrama : un livre de Friedrich Glauser et un avant-poste de la Légion étrangère au Maroc. Un livre qui s’empile semblable à un journal quotidien, compilé au jour le jour, saisi de fièvre, avant la dissolution du tout. Mais aussi un roman bavard dont l’étoffe épique se trame comme un complot. Où les personnages sont légion, justement. Une foule parlante, toujours en action, sel de la terre et de la littérature. Fourmillement fictif de récits brandis à tort et à travers. Ils bredouillent une épreuve d’orchestre désarticulée, mirage d’une harmonie improbable.
Friedrich Glauser a bel et bien été légionnaire. Entre un séjour en hôpital psychiatrique et une fugue stupéfiante – accro à la morphine. Cependant, c’est la polyphonie qui prime. La narration circule d’un protagoniste à l’autre. Elle se stratifie, se fragmente et s’abandonne au va et vient des événements. La tentation autobiographique s’estompe dans la richesse hallucinatoire d’une cour des miracles volubile et violente.
Le caporal Lös, vrai faux héros de Gourrama, ménage l’univers éparpillé de la garnison, jusqu’à sa libération. Il administre avec largesse la trésorerie à la barbe des règles comptables. Il s’amourache de Zéno, une fille juive de la ville voisine. Il jouit de la bienveillance du capitaine Chabert, sourd à l’autorité et à la discipline. Et si les noms ont un sens, même délabré, celui de Lös évoque la perte, l’abîme, voire la chute. Raccourci d’un destin ajourné. «Lös s’endormit. Aucun agent de police ne vint le déranger. Quand il se réveilla, L’après-midi était déjà bien avancé.» C’est la fin du livre, l’étourdissement du sommeil évoque le salut de la disparition.
Rien d’héroïque ne vient consoler l’ennui mortel qui engloutit les hommes et les paysages. Glauser redoute le pathos et le romantisme pervers de la légion. Il préfère la cruauté éloquente de la parole. Les soldats conversent, radotent, bafouillent, déclament. Toujours. Seuls ou en chœur. Quand ils tirent leur matelas à l’ombre de la cour. Otages d’un ennemi invisible, improbable. Qui rode pourtant. Consommés par l’alcool et le tabac. Dévastés par les maladies. Secoués par une sexualité équivoque – entre homosexualité et sodomie; enfoncés dans les cellules insalubres d’un ancien couvent transformé en bordel. Toujours les contraires qui jouent de l’inversion, se moquent des identités. Ils sont tour à tour poètes et canailles. Amoureux de Mallarmé, barbares prêts aux pires forfaits, loques suicidaires.
Car la mort hante Gourrama. Et Tod, le compagnon cadavérique de Lös, est son ange messager. Et la cour des miracles chante sa louange. md

Friedrich Glauser, Gourrama, Gallimard, Le Promeneur, 2002.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/1049 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/1049

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP