Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Humeur: orthographe, science des ânes?

Entre orthographe orthodoxe et orthographe nouvelle, la troisième voie pourrait être de s’habituer au pluralisme, tout simplement

Quel gamin n’a pas rêvé devant une dictée ou une composition, d’une réforme de l’orthographe. Le monde moderne exige, pour y survivre, toujours plus de connaissances, d’informations, de capacités de compréhension du monde et de la société. L’école s’efforce d’y contribuer, étoffant des programmes déjà surchargés. Simplifier l’orthographe  permettrait de gagner un temps précieux pour bien d’autres branches toutes aussi formatrices.

Ce rêve auquel beaucoup ont cru reste un rêve irréalisable: comment nous obliger, nous qui avons tant investi dans l’apprentissage du français, à réapprendre une nouvelle langue, même simplifiée. A l’effort exigé, à la crainte du changement, s’ajoute la peur de perdre le pouvoir que nous offre la maîtrise de l’orthographe. Rares sont ceux qui comme François de Closets dans Zéro faute: L’orthographe, une passion française, osent proclamer qu’ils ne la savent pas et dire combien ils en ont souffert. Et quel gaspillage représente l’échec scolaire de ceux que l’orthographe élimine.

Nous obliger tous à réapprendre une nouvelle orthographe, il faut l’oublier. Mais pourquoi ne pas admettre que d’autres écrivent différemment, avec une orthographe simplifiée? La communication par SMS montre qu’une autre écriture se lit facilement et reste parfaitement compréhensible. Demander à chacun d’apprendre une nouvelle orthographe n’est pas nécessaire. Il suffit de s’habituer à la lire et à la comprendre.

Peut-on imaginer que les censeurs fiers de leur orthographe que nous sommes puissent accepter que leurs enfants écrivent autrement? Admettre que les fautes d’orthographe ne sont qu’une autre façon d’écrire, tout aussi acceptable tant qu’elle reste compréhensible. Survivre dans le monde de demain exige que la formation porte sur l’essentiel: oublier l’orthographe, ce serait gagner du temps et de l’énergie pour d’autres sciences peut-être plus importantes.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/10206 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/10206

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP