Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Point de vue: Echec et lieux communs

L’analyse du rejet de l’initiative pour l’imposition des gains en capital proposée par le PSS use et abuse de quelques préjugés. Pourtant, il semble indispensable
de les soumettre à un examen plus approfondi.

A la suite du rejet de l’initiative pour l’imposition des gains en capital lors des votations fédérales du 2 décembre, le communiqué de presse du Parti socialiste suisse avoue sa déception, tout en se réjouissant du « succès d’estime » obtenu. Pourtant, avec un pourcentage d’environ 34 % des voix, la défaite semble plutôt nette. Il y a peu, le même résultat obtenu par Doris Cohen-Dumani face à Daniel Brélaz pour la syndicature de Lausanne évoquait une déroute cinglante. Sans suggérer l’émergence d’une conscience nouvelle, comme le laisse entendre le communiqué du PSS, le tiers favorable à l’initiative sur les gains en capital indique vraisemblablement une approbation de routine, rangée habituellement à gauche, du principe envisageant une imposition généralisée des revenus.

Affirmer tout et son contraire

D’autre part, le contexte défavorable amplifie un peu plus le sentiment d’un succès à peine frôlé. Car les perspectives économiques incertaines ne peuvent que susciter les réflexes conservateurs des contribuables. Malheureusement, les contingences se refusent méthodiquement au bonheur des impôts nouveaux. Une situation économique de signe contraire, propice aux marchés financiers, aurait pu avoir une issue similaire, soucieuse à son tour de ne pas déranger avec une saignée intempestive un organisme qui se porte bien. L’écart séparant le dépôt d’une initiative et sa votation populaire encourage volontiers ce genre d’analyse dessinant la dépendance coupable de l’opinion publique face aux fluctuations conjoncturelles.

Pas de cause à effet

Voilà que la thèse de la disparité des moyens engagés dans la campagne précédant le vote sonne définitivement le glas d’un examen moins indulgent de l’échec de l’initiative. Qui a plus d’argent gagne. L’axiome s’énonce facilement. Son pouvoir de persuasion est patent, au même titre qu’« une campagne massive, pouvant compter sur un budget de plusieurs millions de francs [ ?] ». Cependant, la puissance financière n’est pas un gage inébranlable de victoire. L’acceptation de l’initiative populaire « Pour la protection des régions alpines contre le trafic de transit » en 1994 ou l’aboutissement du référendum s’opposant à la privatisation de la BCV dans le canton de Vaud cette année, montrent que la relation de l’argent avec la formation de l’opinion, via la maîtrise des appareils médiatiques, est bien plus complexe qu’un rapport de cause à effet.
Finalement et naturellement, l’immaturité congénitale des votants vient boucler la boucle. Il est toujours trop tôt ou trop tard. Comme si la faculté de juger, et de juger au bon moment, les sujets soumis au vote faisait singulièrement défaut au peuple. « Ils comprendront à terme [ ?] » égrène le communiqué du PSS. Il s’agit d’une disposition décisive de l’analyse politique suisse. Aux yeux des perdants, les votants qui n’ont pas soutenu la proposition sont forcément dans l’erreur. Ils votent faux, rappelant l’exclamation désormais proverbiale de Delamuraz le soir du vote contraire à l’adhésion de la Suisse à l’EEE. Et non seulement ils se trompent, mais ils font preuve également d’une certaine déficience intellectuelle. On est proche de l’injure. Quand on sait que « personne ne contestait vraiment la réalité de l’injustice fiscale criante [ ?] que l’initiative cherchait à éliminer ».

Une vision fataliste

Or, ces arguments assemblés Ð succès d’estime, conjoncture défavorable, disproportion des moyens, immaturité du corps électoral Ð paralysent la compréhension du résultat. Que dire de l’impuissance de l’injustice (de sa dénonciation) en politique ? Des limites d’une proposition l’attaquant frontalement (où il y a un revenu, il y a un impôt) ? Que dire encore de la difficulté à transformer l’indignation en action politique ? Ou de l’embarras face à la complexité de l’opinion publique à la fois désabusée, réticente au changement et prête à contester (suivant des incitations opportunistes et démagogiques) les institutions et leurs dysfonctionnements ? Autant de questions détournées par le communiqué. Qui offre une vision fataliste du débat échappant au contrôle de ceux qui en sont responsables.
Marco Danesi

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/1007 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/1007
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Faire un don avec Twint

Don de CHF 50.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don de CHF 100.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don libre avec Twint

Thématiques

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP