Mode lecture icon print Imprimer

Plan de relance de l’économie: un exercice plein d’embûches

Conserver le sens critique ne doit pas décourager d’agir mais favoriser l’efficacité en évitant la dispersion

icone auteur icone calendrier 7 novembre 2008 icone PDF DP 

Thématiques

Comme on pouvait s’y attendre, la crise bancaire ne reste pas sans effet sur la conjoncture économique. Les établissements financiers rechignent à accorder des prêts aux entreprises et aux particuliers. Et les investisseurs, flairant la récession, restent en position d’attente.

Dans ces conditions, faut-il que les pouvoirs publics prennent des mesures pour stimuler la conjoncture? A gauche on répond sans hésiter par l’affirmative, alors que la droite et le Conseil fédéral se montrent très sceptiques. Les socialistes proposent un programme d’assainissement énergétique des bâtiments, la réalisation accélérée de projets de transports publics et d’infrastructures contre les avalanches et les inondations, ainsi que, pour relancer la consommation, une baisse des taux hypothécaires et l’autorisation des importations parallèles. A droite, on préfère une baisse de la fiscalité, l’UDC envisageant même de distribuer aux contribuables l’excédent des comptes 2008 de la Confédération.

La Suisse est un petit pays qui vit de l’exportation. Il est donc économiquement très dépendant de la conjoncture internationale sur laquelle il n’a pas d’impact. Par ailleurs l’Etat central ne gère qu’un tiers de la dépense publique. Un programme efficace de soutien à l’activité économique exige une coordination des efforts de Berne, des cantons et des communes, un exercice difficile.

On connaît les points faibles des plans de relance. Trop lents à mettre en place, ils produisent leurs effets alors que la faiblesse conjoncturelle est déjà surmontée, contribuant de ce fait à accélérer l’inflation. Par ailleurs ces plans suscitent des effets d’aubaine qui  ne contribuent en rien à la relance de l’économie: des projets profitent du soutien financier du plan de relance, alors qu’ils auraient été réalisés de toute manière.

Néanmoins la passivité n’est pas de mise. Des expériences passées, on peut retenir quelques critères pour un choix optimal des mesures de relance. La rapidité d’exécution d’abord. A ce titre, l’augmentation de l’enveloppe financière pour  la rétribution à prix coûtant de l’électricité injectée à partir d’énergies renouvelables paraît prioritaire. En effet, le nombre des demandes dépasse largement l’enveloppe initialement prévue. Un programme d’assainissement énergétique des bâtiments peut s’avérer payant en termes d’emplois et d’économie d’énergie fossile. La relance de la consommation doit viser d’abord les catégories sociales les moins favorisées. Des allégements fiscaux généralisés amélioreront certes le pouvoir d’achat de ces catégories. Mais ils stimuleront l’épargne des ménages à revenu élevé, sans effets sur la conjoncture. A éviter donc une politique de l’arrosoir, que par ailleurs la droite est prompte à dénoncer en matière sociale.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9972
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9972 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.