Mode lecture icon print Imprimer

Genève: la Constituante des années 80

Des hommes d’âge mûr pour inventer l’avenir?

icone auteur icone calendrier 24 octobre 2008 icone PDF DP 

Thématiques

Un élu sur deux de la Constituante genevoise a passé 60 ans. Près de cinq élus sur six sont des hommes. Avec 38 seniors et 66 hommes (sur 80), les Genevois ont choisi une assemblée d’hommes âgés pour écrire la charte des temps futurs. Ils ont aussi consacré les chevaux de retour et élu des personnalités à la barre dans les années 80. Des personnalités aux profils marqués, voire carrément dogmatiques, comme les deux grands «gagnants» de l’élection, Michel Barde, ancien patron des patrons, ou Christian Grobet, ancien ténor des locataires et conseiller d’Etat. Il y a là trois motifs de déception! On aurait pu espérer que la Constituante serait un lieu neuf où réfléchir hors des clivages genevois si stériles. Y retrouver tant de fossiles de la vie politique locale peut laisser craindre le pire: que Genève n’arrive pas à sortir de ses blocages pour élaborer son avenir.

Comment une vision aussi frileuse est-elle sortie des urnes? Quelles leçons en tirer? Il faudrait connaître le profil du tiers des électeurs qui a voté la semaine passée. Est-il à l’image de la Constituante élue? Les femmes et les jeunes se sont-ils plus abstenus que les autres? Reconnaissons que la tâche était difficile avec près de 530 candidats présentés par 18 listes. De nombreux électeurs se sont sentis dépassés et ceux qui ont voté ont choisi les noms connus … depuis 20 ou 30 ans. D’où le succès probable d’une quinzaine d’anciens élus qui avaient usé leurs fonds de pantalons pendant 12 à 16 ans sur les bancs du parlement.

Que faire maintenant? Face à la bérézina des femmes (17%) qui fait régresser Genève aux années 1970 (15% en 1973; de 23 à 37% ensuite), il faut introduire la parité. La Constituante pourra adopter la solution que suggérait François Brutsch en 1991 déjà dans DP (n° 1023). Le nombre d’élus par liste continue de fonctionner selon le principe proportionnel; mais les parlements sont d’emblée constitués à 50% d’hommes et de femmes et les électeurs ont deux listes, une masculine, une féminine.
 
Quant aux panthères grises, il n’est pas question de faire de l’âgisme. Quelques Sages sont bienvenus dans une Constituante, encore plus que dans un parlement. Trouver dans le triumvirat qui pourrait tenir les rênes de la future assemblée une Françoise Saudan ou un Jacques-Simon Eggly, avec leur expérience fédérale, ne peut qu’être bénéfique. C’est la quantité non-représentative qui pose problème. Dans ce contexte, le travail de relais des propositions venant de l’extérieur sera essentiel. Faut-il pour cela des Shadow Constituantes des femmes et des jeunes? En tout cas, les procédures de consultation seront indispensables. La méthode que proposent les Associations de Genève – consulter systématiquement les associations et la population concernée par un thème – devient une mesure essentielle.

Heureusement, le punch de la benjamine de l’Assemblée, Louise Kasser, 23 ans, Verte et énergique, fait vraiment plaisir à entendre. Souhaitons lui bon vent pour les quatre ans de cette aventure!

PS: J’étais candidate sur la liste 18, Associations de Genève, sortie première femme, mais huitième de ma liste qui a obtenu 3 sièges. D’où le ton amer de mon article, direz-vous. Non, je savais que mes chances étaient très minces, présentée par les associations de parents d’élèves, et non par une association porteuse comme le WWF ou la FRC.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9960
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9960 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

  • 1
    Marie-France de Meuron says:

    Mme Estier, J’apprécie le panorama de votre bilan des élections de la Constituante. Il est bien surprenant pour ceux qui vont de l’avant.

    Il est relativement facile d’imaginer qui sont les votants pour 1/3, beaucoup d’aînés bien soutenus par leurs associations et par leur sens du devoir civique! Pour les 2/3 abstinents,
    il serait intéressant de percevoir ce que représentepour eux leurs places dans la société. Une trops grande partie de la population est dépressive donc a perdu l’intérêt pour transformer des situations insatisfaisantes. D’autres sont déçus à la suite de toutes les fois où ils ont été rabroués ou désavoués. Que faire pour redonner le goût de se démener et le sens de sa valeur à tous ceux qui n’ont même pas la force de glisser une liste compacte dans leur enveloppe de vote?

Les commentaires sont fermés.