Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Blocher perd contre Voltaire

Nul n’est prophète en son pays. Pas même l’UDC en ville de Zurich, où son référendum contre le Cabaret Voltaire a largement échoué en votation populaire

En 2002, un groupe de jeunes s’opposent à un projet immobilier qui aurait effacé la trace d’un lieu inscrit dans tous les guides culturels et littéraires de Zurich: le Cabaret Voltaire, installé en 1916 d’abord dans une maison de la vieille ville. Enseigne marquante de l’histoire de l’art, puisqu’elle vit la naissance et les premières provocations du mouvement dadaïste, promis à un grand rayonnement dans toute l’Europe dès la fin de la guerre.

En 2004, grâce aux efforts conjugués du maire de Zurich, Elmar Ledergerber, et notamment de Nicolas Hayek junior, le Cabaret Voltaire reprenait vie, avec café-bar, espaces d’expositions, bibliothèque spécialisée et l’inévitable shop attenant à tout musée. La «Maison Dada» poursuit un beau travail de mémoire et d’animation, dans l’esprit ludique et anticonformiste des amis de Tristan Tzara, Sophie Tauber et Hans Arp. Bien sûr, les initiatives prises par le directeur Philipp Meier et son équipe n’ont pas fonction de plaire à tout le monde. Ainsi, les cours pour apprentis-sprayeurs et la vente fictive de «morceaux» de la métropole zurichoise ont particulièrement énervé la droite conservatrice des bords de la Limmat.

Au début de 2008, le parlement de la Ville décidait de continuer à payer, pendant trois ans dès le printemps dernier, le loyer du Cabaret Voltaire, dont les dépenses sont par ailleurs couvertes par ses recettes propres, par la loterie cantonale et le sponsoring privé. Jugeant que les «artistes expérimentaux» pourraient tout aussi bien poursuivre leurs provocations sans recourir aux deniers publics, l’Union démocratique du centre (UDC) a lancé un référendum contre le crédit de 945’000 francs sur trois ans.

Le résultat de la votation du 28 septembre est clair et sans appel: à presque deux contre un, les citoyens ont confirmé la décision de leurs élus et assuré du même coup la survie du Cabaret Voltaire, auquel les Zurichois se révèlent davantage attachés que beaucoup le croyaient.

De manière générale, on peut observer, une fois de plus, que les propositions de financement de projets culturels rencontrent une certaine faveur en votation populaire – et cela pour les crédits d’investissement comme pour les subventions de fonctionnement. De bon augure pour des échéances à venir, à commencer par la votation du 30 novembre prochain sur le modeste crédit d’étude pour le futur Musée cantonal des beaux-arts à Bellerive/Lausanne? Sans doute, encore que, pour les objets culturels, les citoyens, plutôt compréhensifs quand il s’agit de financement, se montrent parfois moins ouverts en matière d’architecture.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9934
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9934 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Discussion

  • Que voici une victoire de Voltaire qui a dû faire plaisir à Rousseau! Qu’en dit … derot? Vivement vos lumières à ce sujet.

  • L’article est bon, mais pourquoi y inclure des mots anglais – shop, sponsoring – alors que des équivalents existent en français.

    Soigner l’orthographe et la grammaire ne serait aussi pas un luxe: 945.000 sur trois ans au lieu de en trois ans, de bonne augure, au lieu de bon augure.

    Salutations.

    Réd. Corrigé en ligne de bon augure, merci!

Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP