Mode lecture icon print Imprimer

David et Goliath dans la Broye

Leçon de choses sur l’implantation de Yahoo! à Avenches

icone auteur icone calendrier 17 janvier 2008 icone PDF DP 

Thématiques

Les associations de protection de l’environnement sont souvent accusées d’abuser du droit de recours qui leur est conféré. Elles l’utiliseraient dans le seul but de négocier des arrangements ou des compensations sans lien direct avec le projet attaqué. Et leur activisme aurait pour effet de retarder inutilement des projets créateurs d’emplois. Accusations, on le sait, largement infondées quand on prend la peine de se renseigner sur le taux d’acceptation élevé de ces recours.

La pratique dont seraient coupables les association est ouvertement utilisée par deux communes fribourgeoises: Villarepos et Misery-Courtion s’opposent au projet d’implantation du géant américain Yahoo! sur la commune voisine d’Avenches, dans le seul but d’obtenir le soutien de cette dernière dans leur lutte contre la ligne à haute-tension Galmiz-Verbois, un projet indépendant de celui contre lequel elles font opposition.

Un parti de droite va-t-il proposer de supprimer le droit de recours des communes en raison de l’usage abusif qu’elles en font?

Cela dit, l’affaire permet de s’interroger sur le bien-fondé des cris de joie régionaux entendus à l’annonce de l’implantation de Yahoo! à Avenches. La société américaine occupera une parcelle de 36’000 m2, édifiera un bâtiment de 19’800 m2 et consommera jusqu’à 20 gigawattheures d’électricité par an, l’équivalent d’une ville de 10’000 habitants, pour ne créer que 35 emplois. A peine plus qu’un artisan local qui se contente de quelques centaines de mètres carrés.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9733
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9733 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

  • bravo de mettre en évidence la gloutonnerie spatiale et énergétique de Yahoo, en définitive sans le moindre intérêt pour la région.

  • 2
    François Brutsch says:

    Je me méfie un peu de l’hostilité autarcique à des implantations comme celle de Yahoo. Par définition, ce type d’équipement excèdera toujours les besoins locaux, consommera des ressources sans comparaison avec l’usage local; si tout le monde fait le même raisonnement, il ne pourra être construit nulle part… Ou faut-il le laisser aux Etats-Unis, pour pouvoir ensuite s’en plaindre?

    Voracité énergétique pour voracité énergétique (dans l’intérêt des utilisateurs du monde entier), je préfère qu’elle soit satisfaite dans un pays qui tire surtout son électricité de l’hydraulique plutôt que de combustibles fossiles.

  • Les 20 Gigawattheures que Yahoo! consommera seront facturés par le Groupe e qui pourra engager des techniciens supplémentaires pour entretenir ces lignes. Le chantier pour construire le site nécessitera une main-d’oeuvre importante dans la construction. Les impôts que le géant de l’Internet va payer permettra à la ville d’Avenches d’investir dans les infrastructures de la cité. Une entreprise de sécurité connue (Securitas SA) qui va ouvrir une antenne dans la Broye dans peu de temps pourra engager du personnel pour la sécurité du site. etc. En fait, Yahoo! va investir 100 mio de francs dans un premier temps pour engager 35 personnes seulement ? C’est peu d’emplois directs, mais ces 100 mio vont être distribués dans les entreprises de la région. Ces entreprises pourront engager de nouveaux collaborateurs ou au pire, elles pourront payer leur personnel grace à cet apport d’argent au lieu de licencier..

    Je ne crache pas sur l’artisan local qui se contente de quelques centaines de mètres carrés, il est autant utile si ce n’est plus que Yahoo!. Je pense simplement que ces types d’entreprises sont autant utiles l’une que l’autre.

Les commentaires sont fermés.