Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Retour en Suisse ou histoire de bourgeoise occidentale

Une carte postale de l’aéroport de Genève-Cointrin

La plupart des voyages se passent très bien; c’est quand on rentre que les problèmes commencent, juste quand on se sent à la maison et qu’on baisse la garde.

Cointrin, dimanche soir. Ma valise arrive sur le carrousel sans trop se faire attendre. Surprise: la poignée escamotable, qui permet de la tirer, est coincée et on ne peut plus la faire sortir. Je sais déjà ce que cela va me coûter: 60 francs de prise en charge plus la réparation. Je décide donc d’aller au litige-bagages.

Comme il faut presque m’accroupir pour tirer ma valise, le chariot est tout indiqué. Deuxième surprise: il faut introduire une pièce d’un franc pour le libérer. Je regarde autour de moi: ces gens de toutes les couleurs qui viennent de Londres, d’Abu Dhabi, de Madrid, ils ont tous une pièce d’un franc. Sauf moi. Je me sens vraiment sortie de la brousse.

Pour aller chercher le chariot, je laisse ma valise près du carrousel. Ouh-la-la, cela ne se fait pas. Tout de suite un douanier sort de sa guérite rouge pétant pour m’ordonner de prendre ma valise. Je lui explique mon problème et lui tends la monnaie en lui demandant de bien vouloir me la changer contre une pièce d’un franc.

Non, il n’a pas 1 franc, ce n’est pas dans ses attributions, lui il est de la douane, pas de l’aéroport, etc. Ce genre de réponse irresponsable et à vous faire immédiatement rebrousser chemin ne manque pas de me mettre en colère. Je lui lance une diatribe sur le manque d’hospitalité suisse que toute la halle à bagages a pu entendre. D’autres retours au pays, catastrophiques, me reviennent en mémoire. A la fin, je le menace d’écrire un article, ce que je m’empresse de faire.

Mais le douanier a gagné et je dois traîner ma valise, à demi accroupie, jusqu’au litige-bagages qui, pour rendre les choses plus agréables, n’est pas de plain-pied mais au sommet d’une dizaine de marches. Je dois donc hisser ma valise en haut de l’escalier pour pouvoir montrer le dégât.

A partir de là, les choses sont mieux allées. Je passe la douane tout droit, alors que j’étais sûre que mon douanier allait s’offrir le plaisir de m’emm… Je monte dans le train et je m’assieds dans le wagon-restaurant, à l’étage inférieur, en laissant ma valise dans l’entrée. Attention, cela ne se fait pas. Un employé me l’explique mais il a la gentillesse de me la porter à l’intérieur du restaurant. C’est un Iranien.

Les deux sommeliers – une Chinoise et un Indien – me reçoivent très aimablement. Malheureusement mes connaissances de suisse-allemand sont insuffisantes pour que nous puissions nous comprendre. Le français n’est depuis longtemps plus une exigence pour travailler au wagon-restaurant; je me rabats sur l’anglais qui marche toujours. La Chinoise est arrivée en Suisse pour faire l’école hôtelière d’Engelberg, puis deux ans d’apprentissage de l’allemand à Berne, puis elle s’est trouvé du travail. L’Indien est un Tamoul du Sri Lanka. Là je me sens vraiment en Suisse, d’autant plus qu’après une demi-heure, le haut-parleur nous annonce qu’un train régional est sur la voie et que notre convoi est obligé de le suivre et d’aller à son allure.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9705
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9705 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Discussion

  • Madame, on trouve de très belles valises pour 40 frans dans de nombreux magasins et en Suisse aussi. Pour le reste, la fatigue, je comprends: les voyages c’est autre chose que le travail, bien sûr, veinarde.

Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP