Mode lecture icon print Imprimer

L’industrie pharmaceutique, fragile colosse et mauvais samaritain

Diagnostic financier et diagnostic politique concordent

icone auteur icone calendrier 23 novembre 2007 icone PDF DP 

Thématiques

L’industrie pharmaceutique, un fleuron de l’économie suisse. Tous les indicateurs semblent corroborer cette appellation flatteuse: 32’000 emplois bien rémunérés, 5% du produit intérieur brut, 70% de la valeur des exportations, un marché mondial qui pourrait tripler d’ici 2020 sous l’influence du vieillissement de la population, de l’élévation du niveau de vie des pays émergents et du réchauffement climatique qui va réveiller des maladies oubliées.

Pourtant l’avenir des pharmaceutiques n’est guère radieux, en Suisse comme dans le monde. C’est la conclusion à laquelle aboutit une récente étude du cabinet d’audit PricewaterhouseCoopers. Depuis le début du siècle, les valeurs boursières de cette industrie patinent. Car le pipeline des médicaments nouveaux est pratiquement vide, alors 90% du chiffre d’affaires des grandes sociétés de la branche provient de la vente de produits vieux de cinq ans et plus et que se rapproche l’échéance des brevets sur les fameux «blockbusters», ces médicaments qui rapportent plus d’un milliard de dollars. Quand bien même les dépenses de recherche et développement (R+D) ont doublé en une décennie, l’homologation de nouveaux médicaments ne suit pas. Par contre les budgets de marketing ne cessent de croître pour atteindre le tiers du chiffre d’affaires. Peu de nouveautés mises sur le marché se révèlent innovantes, à l’exception du prix de vente. A quoi il faut ajouter la pression croissante des pouvoirs publics qui, pour tenter de maîtriser les coûts de la santé, exigent des baisses de prix et des preuves tangible d’efficacité thérapeutique. Bref la productivité de l’industrie pharmaceutique décline, tout comme sa crédibilité auprès de l’opinion publique. Trop de scandales ont écorné son image de bon samaritain – ententes cartellaires, mise sur le marché trop rapide de médicaments aux effets secondaires néfastes, publication sélective des essais cliniques au détriment des résultats négatifs, campagnes de marketing relevant plus de la propagande que de l’information.

PricewaterhouseCoopers se préoccupe d’abord de la rentabilité future de la branche. Et de conseiller à cette dernière de s’affranchir de la dépendance des «blockbusters» et, pour minimiser les échecs, de mieux connaître les pathologies avant de consentir à de coûteuses recherches de nouvelles molécules. Par ailleurs le cabinet d’audit prévoit le développement de l’automédication et des exigences d’efficacité de la part des pouvoirs publics. Dans cette perspective, les pharmaceutiques devront modifier leur offre en ne proposant plus seulement un médicament, mais encore un ensemble de services (aide à la prescription, suivi du patient et gestion de la maladie) susceptibles d’optimiser son impact.

Pour une remise en cause plus fondamentale de l’industrie pharmaceutique, il faut consulter un ouvrage très documenté sur le prix des médicaments, publié l’an passé par les Editions d’En bas. Les auteurs soulignent la contradiction fondamentale de ce secteur économique: prétendre produire pour la santé publique dans les conditions du marché. En effet, la recherche pharmaceutique n’est pas orientée d’abord vers la santé publique mais vers la demande solvable. Cette contradiction ne pourra être levée que par un contrôle beaucoup plus serré de cette industrie, en matière de prix comme de sécurité et d’efficacité. Un contrôle justifié par le fait que la production de médicaments relève plus du service public que de la libre entreprise et du principe de la concurrence.
__________

Pietro Boschetti, Pierre Gobet, Josef Hunkeler, Georges Muheim, Le prix des médicaments. L’industrie pharmaceutique en Suisse, Lausanne, 2006

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9694
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9694 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.