Mode lecture icon print Imprimer

Le plat pays de Vaud

La péréquation financière,
RPT, arrive devant les Chambres dans sa phase finale de discussion,
celle des décomptes.
Le Conseil des Etats a délibéré le premier. Les sénateurs acceptent le projet sans opposition,
mais avec un nombre significatif d’abstentions.

icone auteur icone calendrier 19 mars 2007 icone PDF DP 

Thématiques

La péréquation financière, RPT, arrive devant les Chambres dans sa phase finale de discussion, celle des décomptes. Comment le pot commun sera-t-il alimenté par la Confédération et les cantons aux ressources supérieures à la moyenne ? au profit de qui ? Il a été décidé de tenir compte non seulement de la capacité financière mais aussi des charges. Elles ont été identifiées en deux groupes. Celles qui sont propres aux concentrations urbaines et celles qui sont engendrées par le relief. Le socio-démographique et le géo-topographique. qui prend en compte l’altitude et la déclivité.

Le Conseil des Etats a délibéré le premier. Les sénateurs acceptent le projet sans opposition, mais avec un nombre significatif d’abstentions. Ils sont conscients qu’il est trop tard pour retoucher la répartition sans faire tomber le château de cartes. Mais ils n’ont pas caché leur étonnement devant les résultats scientifiques des géo-topographes.

Ainsi le Vaudois Michel Béguelin. Il se sent fier, dit-il, d’appartenir à un canton, le seul avec Berne, qui s’étend du Jura aux Alpes, du Mont-Tendre aux Diablerets. L’altitude et le  terrain ont marqué une population qui a du caractère. Les Combiers et les Ormonans ne sont pas des produits de la plaine. Quant aux pentes, elles sont fortes en pays vaudois. Pour passer en vélo le col de l’Aiguillon en partant de Baulmes, il faut un solide entraînement ; de même le col de Chaude en s’élevant au-dessus de Villeneuve. Et même sur le lac, au Dézaley, les terres déboulent si fort qu’il a été nécessaire de les contenir par des murs qui font de chaque parchet de vigne une terrasse suspendue. Faut-il pour convaincre citer Ramuz ?

Et pourtant Michel Béguelin a découvert que son canton, malgré ses pâturages jurassiens et ses alpages préalpins, ne faisait pas bouger l’indice géo-topographique. Il serait donc plat comme une descente de lit. Waadt ist ein Flachland.

Le conseiller fédéral Merz a expliqué que Vaud dans sa diversité avait un peu de tout. Il aurait pu citer Gilles, mais il ne l’a pas fait. Donc les plaines y compensent les sommets et, au bout du compte, le canton se retrouve dans une moyenne. Ce qui ne lui permet pas de participer au pot topographique. Si la Vallée de Joux était un canton comme Appenzell, ses particularités seraient prises en considération. Là est le choix politique premier et prémédité: retenir l’ensemble du territoire cantonal comme base des calculs aboutissant à une moyenne.

C’est une pratique souvent observée : les indices sont calculés avec une rigueur scientifique d’autant plus poussée que l’on connaît les résultats qu’ils produiront nécessairement en fonction des choix préalables.

A consulter
Compte rendu du débat au Conseil des Etats

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9461
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9461 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.