Mode lecture icon print Imprimer

Vertes, hybrides ou traditionnelles, les voitures polluent toujours

Sous la pression du climat et de
la pollution, l’industrie automobile cherche la solution miracle
destinée à sauver son avenir et le trafic privé, sans arrêter de rouler.

icone auteur icone calendrier 10 mars 2007 icone PDF DP 

Thématiques

Désormais il est devenu impossible de se passer de voiture. Même si le réchauffement de la planète menace, il n’est pas question d’abandonner sa Fiat ou sa Toyota. D’ailleurs, la recherche fait des miracles pour déculpabiliser l’automobiliste et assurer la libre circulation, verte et douce, des quatre roues. Le Salon de l’auto de Genève prime, dans une heureuse schizophrénie, les véhicules propres, économes et doués de sens moral comme de GPS. Sous la pression du climat et de la pollution, l’industrie automobile cherche la solution miracle destinée à sauver son avenir et le trafic privé.

Du coup, berlines et coupés de la nouvelle génération consomment moins mais roulent davantage. Je dégage peu de CO2 donc j’accélère. Les statistiques consacrent la prolifération des véhicules et des déplacements, plutôt courts et pour les loisirs. Malgré les mauvais présages environnementaux, les bouchons et le prix de l’essence. Une japonaise qui consomme quatre litres pour cent kilomètres émoustille les connaisseurs, affole les marchés, alimente la sarabande publicitaire, mais en même temps multiplie les courses de pilotes à nouveau insouciants. Trop heureux d’échapper aux diktats écologiques, à leur destin de piétons, à la lenteur démotorisée, à l’immobilité pour cause de pollution. L’utilitaire climat-compatible désamorce la mauvaise conscience et redonne envie de conduire.

La confiance, bon marché ou inconsciente, dans le progrès technique repousse ainsi tout changement de comportement à une date ultérieure. Comme le fumeur qui n’arrête pas de vouloir arrêter. On finira bien par trouver la parade aux désagréments du pot d’échappement. La fuite en avant technologique, héritage d’une modernité pervertie, dégage l’homme, et tout particulièrement le chauffeur, de sa responsabilité, la tête dans le volant. Il veut continuer de rouler, alors que Peugeot et General Motors se démènent pour inventer une voiture qui ne fait pas caca. Ensuite tous au salon.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9445
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9445 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.