Mode lecture icon print Imprimer

L’offre d’énergie l’emporte sur les économies

En se
refusant à influencer efficacement la demande, la politique énergétique du Conseil fédéral justifie le
développement de l’offre.

icone auteur icone calendrier 24 février 2007 icone PDF DP 

Thématiques

Le Conseil fédéral réoriente sa politique énergétique pour parer à la pénurie attendue d’électricité. Sa stratégie nouvelle se décline désormais en trois volets : l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables et les grandes centrales électriques (gaz et atome). Voilà pour le discours officiel.

En réalité, cette politique date d’une trentaine d’années, quand est clairement apparue la fragilité de notre approvisionnement pétrolier. Mais elle n’a connu qu’une concrétisation très partielle en matière d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables. Quant aux centrales électriques, qu’elles fonctionnent au gaz ou à l’énergie nucléaire, elles ne relèvent pas de la compétence de la Confédération mais de l’initiative des grandes sociétés d’électricité.

Le Conseil fédéral semble accorder la priorité aux mesures d’économie et à la promotion des énergies renouvelables. Le renouvellement voire le développement du parc de centrales de production ne devant intervenir qu’en dernier lieu. Pourtant le gouvernement ne croit pas à cet ordre de priorité puisqu’il table d’ores et déjà sur un déficit électrique à partir de 2020. Il prétend appuyer son pronostic sur les perspectives élaborées par l’Office fédéral de l’énergie.

Or sur les 22 variantes étudiées par l’administration, seules 6 font appel plus ou moins au nucléaire. Les autres scénarios impliquent des mesures fortes en faveur des économies et des énergies renouvelables. C’est dire que le Conseil fédéral a fait le choix d’une politique peu active dans ces deux domaines qui relèvent de la compétence fédérale. En se refusant à influencer efficacement la demande, il justifie le développement de l’offre. Pour preuve, le mandat qu’il a donné au département de Moritz Leuenberger de préparer des plans d’action d’ici la fin de l’année. Comme si le temps ne pressait pas et l’arsenal des mesures nécessaires n’était pas largement connu et appliqué dans d’autres pays. Cette absence de volonté de modérer la demande d’énergie et de stimuler l’offre en énergies traditionnelles, on la retrouve au Parlement. Une commission du Conseil des Etats (CEATE) vient de rejeter des mesures pour la promotion des énergies renouvelables dans la loi sur l’approvisionnement électrique. Une décision qui n’étonne guère quand on sait que la moitié des commissaires siège dans un ou plusieurs conseils d’administration de sociétés électriques, plus intéressées à vendre du courant qu’à en promouvoir un usage ménager. Axpo, la principale d’entre elles, n’hésite pas d’ailleurs à annoncer clairement la couleur en ridiculisant l’énergie solaire : dans un spot projeté dans les cinémas et qui passera prochainement à la TV, elle met en scène Köbi Kuhn, l’entraîneur de l’équipe suisse de football, cherchant désespérément à recharger sa montre solaire sous la pluie.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9430
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9430 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.