Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Les économies d’énergie permettent-elles des résultats spectaculaires ?

Dans le but de nourrir le débat et de mieux comprendre le point de vue des producteurs d’électricité, DP a demandé à EOS (Energie de l’Ouest-Suisse) de s’exprimer au sujet des économies d’énergie. Dans la partie réservée aux réactions Jean-Daniel Delley répond à cette prise de position.

Tout d’abord il faut mettre en perspective la part de la consommation d’électricité dans la consommation globale d’énergie en Suisse. En effet, la part de l’électricité est de 23.2% alors que les produits pétroliers représentent 56.5% et le gaz 12.2%. Lorsque l’on considère ces 23.2%, il faut encore préciser que la consommation des ménages ne représente que 30.7%. Il est important que les particuliers soient sensibilisés aux questions d’économie d’électricité et modifient leurs habitudes de consommation en conséquence, mais ces changements ne peuvent suffire à combler le déficit de 25’000 millions de kWh qui attend la Suisse pour 2035. En outre, si des économies sont réalisées dans les domaines des transports et du chauffage où le potentiel est le plus élevé, cela impliquera une augmentation de la consommation en électricité. En effet, n’oublions pas par exemple que le transport ferroviaire ou les pompes à chaleur consomment de l’électricité.

Quel est le réel potentiel d’économie pour l’électricité ?

entend des exemples frappants résultant de mesures à la portée de tous. Le plus parlant est celui du «standby» des appareils électroménagers et informatiques. Le fait de ne plus laisser des appareils en «standby» permettrait de se passr d’une petite centrale nucléaire comme Mühleberg disent certains… Rappelons qu’une centrale nucléaire comme Mühleberg produit 2’857 millions de kWh par année (source: Association des entreprises électriques suisses, production de 2005), soit l’équivalent de la consommation de 520’000 ménages. Peut-on réellement économiser autant ? La réalité est malheureusement bien différente. Les chiffres de l’OFEN indiquent que la perte liée au «standby» est de 400 millions de kWh (source: étude OFEN/S.A.F.E, Standby-Verbrauch von Haushaltgeräten, Juni 2003), soit sept fois moins que la production de Mühleberg ! De plus, les chiffres de la consommation des appareils en «standby» ne concernent pas que ceux des particuliers, mais également les appareils électriques des entreprises. Et on peut difficilement abolir le «standby» dans les nombreuses entreprises qui doivent garder leurs ordinateurs en fonction pendant la nuit pour des questions de maintenance, de sécurité ou de traitement de l’information !

Oui, un potentiel existe !
Un autre domaine, où le potentiel d’économie est certainement plus important, concerne l’éclairage public et celui des ménages. Pour ces derniers, rappelons que la consommation annuelle des quelques 130 millions de lampes utilisées en Suisse est de 2’291 millions de kWh (source: nombre de lampes, Topten.ch; consommation d’électricité pour l’éclairage des ménages, Agence suisse de l’énergie, SAFE). En remplaçant l’ensemble des ampoules à incandescence et halogènes (75% des lampes utilisées par les ménages) par des ampoules à faible consommation, nous pourrions économiser 1’300 millions de kWh ! Les économies sont possibles, mais nous sommes toujours loin d’égaler la production de Mühleberg…

Pour ce qui est des entreprises, elles ont tout intérêt à favoriser les économies d’électricité parce que cela représente une charge non négligeable dans leur comptabilité. Elles n’ont aucun avantage à gaspiller de l’énergie et adoptent en général bien avant les particuliers de nombreuses mesures d’économies que ce soit au niveau de l’éclairage, de l’isolation des bâtiments ou du chauffage.

En conclusion, le kWh électrique est un bien précieux et il est important de sensibiliser la population afin de favoriser les économies. Mais le potentiel d’économie n’est pas aussi important que certains semblent le croire !

Réactions :
Un inventaire incomplet – (Jean-Daniel Delley) – 18.02.2007

Oui, un potentiel d’économie existe, M. Salvadori, mais votre inventaire est très incomplet. Vous mentionnez le «stand by» des appareils électroniques, cetteposition d’attente qui, le plus souvent, engendre une consommation d’électricité parfaitement inutile. Vous y ajoutez le remplacement des ampoules à incandescence par des ampoules à faible consommation. Mais vous passez sous silence le remplacement des appareils de toutes sortes par des modèles peu gourmands en énergie. Ces appareils existent. Le renouvellement de ce parc pourrait épargner 15% de la consommation électrique, soit environ 10 TWh/an. L’addition de tous ces postes nous permettrait de réduire la demande d’électricité de 11 milliards de kWh, soit près de quatre fois la production de la centrale de Mühleberg. Le grand absent, c’est la volonté politique de réaliser cet objectif, à savoir mettre en œuvre les instruments d’incitation propres à modifier les comportements. Tout comme la volonté politique de promouvoir les sources renouvelables, non pas à la marge, mais de manière à ce qu’elles prennent une place prépondérante dans notre approvisionnement. De fait, nous sommes face à un choix assez simple. Ou accepter la croissance de la demande d’électricité comme une fatalité et investir des milliards pour le nucléaire, une technologie dont nous laissons à des dizaines de générations le soin de gérer les déchets et dont nous acceptons de dépendre pour un demi-siècle. Ou investir pour diminuer notre dépendance énergétique en épuisant le potentiel d’économie et en diversifiant et décentralisant nos sources d’approvisionnement. Un vrai choix de société.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9424
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9424 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Discussion

Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP