Mode lecture icon print Imprimer

Distribution de films: la Suisse romande à l’écart

Les intérêts économiques du distributeur bloquent la sortie en Suisse romande de Das Leben der Anderen, un chef d’oeuvre récent du cinéma allemand.

icone auteur icone calendrier 7 février 2007 icone PDF DP 

Thématiques

En mars 2006, le film Das Leben der Anderen du réalisateur Florian Henckel von Donnersmarck sort en Allemagne. Ce long métrage traite des écoutes de la Stasi dans les dernières années de la RDA et des relations troubles qui se constituent entre la police et les milieux intellectuels. Cette oeuvre est aussitôt encensée par la critique et reçoit pas moins de 5 «Lolas» – sans doute une référence à L’Ange bleu – l’équivalent allemand des Césars français ou des Oscars américains.

Le film est exploité en Suisse alémanique à partir du 17 août 2006. Il a été vu par environ 50’000 spectateurs. Aujourd’hui encore, il est à l’affiche, pour la 24ème semaine consécutive au cinéma Riffraff à Zürich le vendredi et le samedi à 22h30. Aucune sortie n’a lieu en Suisse romande. Le film est distribué en Allemagne et en Suisse par BuenaVista International, une filiale de Walt Disney présente dans tous les pays développés. Rappelons que dans l’économie du cinéma, le distributeur achète le film «nu» pour un pays donné et se charge des copies, du sous-titrage et de la promotion. En Suisse, BuenaVista ne réalise aucun sous-titre pour Das Leben der Anderen et considère sans doute que le marché romand ne s’intéressera pas à un film allemand sur la Stasi et ses ambiguïtés.

Le film est nominé pour l’Oscar 2007 du meilleur film étranger qui sera remis le 25 février à Hollywood. Les droits pour la France ont été acquis par le distributeur Océan films. La sortie en salle en version originale sous-titrée intitulée La vie des autres a eu lieu dans l’hexagone le mercredi 31 janvier et la critique a unanimement salué le film comme un chef d’oeuvre. La diffusion du film n’est toujours pas envisagée en Suisse romande. Rien, absolument rien, dans les sorties prévues pour ces prochains mois

Il faut savoir que les droits pour la Suisse étant détenu par BuenaVista, un exploitant comme Europlex ou Cinérive ne peut obtenir des copies sous-titrées auprès d’Océan Films, le distributeur français. Si La vie des autres obtient l’Oscar du meilleur film étranger ou s’il marche bien en France, la possibilité existe que BuenaVista rachète des copies de seconde main à Océan Films pour les diffuser en Suisse romande ou insère des sous-titres sur quelques unes des pellicules amorties, usées et présentées en Suisse alémanique. Mais ce ne sont que des hypothèses dont la concrétisation est loin d’être certaine.

Il se confirme une fois de plus que les distributeurs décident ce qui est bon pour le public et exercent une véritable censure implicite au nom de ce qu’ils supposent être le goût des spectateurs et leur estimation de la rentabilité d’un film. C’est ainsi que la quasi totalité du nouveau et remarquable cinéma allemand reste totalement inconnu de ce côté-ci de la Sarine. Mais il est sans doute difficile de demander à une filiale de Walt Disney de se préoccuper d’ouverture aux autres cultures.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9415
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9415 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

  • 1
    cinEmotion says:

    La vie des autres est visible

    Que les déçus se consolent, le film sera visible à Fribourg du 4 au 6 mars 2007 et à Bulle du 9 au 11 mars 2007 dans le cadre du programme CinéPlus-Club. Plus d’infos sur le site: http://www.cinEmotion.ch/

  • 2
    michèle says:

    Et le film?

    Je trouve dommage que vous ne parliez pas davantage du film et seulement de la stratégie de distribution

  • 3
    Jacques Guyaz says:

    Réponses…

    Je suis d’accord avec vous Michèle. il vaudrait mieux parler du film. Encore faudrait-il l’avoir vu! Je pense qu’il est important d’informer le public des mécanismes sous-jacents de l’industrie du cinéma. C’est la raison de mon papier. Les films n’arrivent pas sur nos écrans par un coup de baguette magique. Les possibilités de choix du spectateur sont déjà réduites par la sélection opérée en amont par les distributeurs.

  • 4
    michèle says:

    Black-out

    Merci de votre réponse pertinente Monsieur Guyaz. En l’occurence, pour ce film qui évoque la surveillance de la population et les centaines de kilomètre de fiches, il me semblait que cela pouvait expliquer le black-out en souvenir de l’épisode des fiches en Suisse.

  • 5
    Jacques Guyaz says:

    La même chose pour Pingpong

    Pingpong, excellent film allemand présenté à la semaine de la critique à Cannes en 2006, est sorti en France le 31 janvier 2007 avec d’excellentes critiques. Son exploitation en Suisse alémanique est prévue à partir de mars 2007. Même phénomène que pour La vie des autres, aucune sortie n’est prévue en Suisse romande!

  • Etant donné qu’elle a distribué « Achtung fertig Charlie » et distribue en ce moment « Breakout » et « Die Herbstzeitlosen », tous trois films suisses à succès, Buena Vista International dispose d’une coquette somme dans le cadre de « Succès cinéma ». Cette bonification peut être utilisée pour la distribution de films suisses ou, à certaines conditions, pour la distribution de films originaires de pays participant au Conseil de l’Europe (dont la Suisse et l’Allemagne sont membres). Si les conditions exigées sont remplies (ce que j’ignore), pourquoi BVI ne distribue-t-elle pas « La vie des autres » en Suisse romande, ce qui lui permettraitde participer élégamment à la diversité de l’offre voulue par la Confédération?

Les commentaires sont fermés.