Mode lecture icon print Imprimer

Economie : Migros s’offre Denner, cadeau volontaire

icone auteur icone calendrier 19 janvier 2007 icone PDF DP 

Thématiques

Même de détail, le commerce n’échappe pas à la mondialisation. Leader de la distribution suisse depuis près de 40 ans, la Migros, alerte octogénaire, fait une double démonstration de la perméabilité des frontières.

D’une part, elle s’employe à convaincre ses homologues américaines et européennes de partager son «Engagement social» et de renoncer elles aussi à traiter avec des fournisseurs employant des enfants ou n’offrant pas un minimum de congés payés. Mission méritoire, surtout quand elle vise en premier le géant mondial Wal-Mart, bien connu pour fermer aussi bien les yeux sur les conditions de travail dans les fabriques chinoises (cf. Libération du 28 août 2006) que la porte aux syndicats tentant d’organiser son propre personnel.

D’autre part, en Suisse même, la Migros réagit aux pressions extérieures, momentanément exercées par les «hard discounters» allemands, Aldi et bientôt Lidl. Elle s’offre la plus grande chaîne de discount alimentaire helvétique, soit 435 magasins et 293 satellites exploités à l’enseigne Denner et vendant pour 2,6 milliards de francs par an d’articles de marque, tabac et alcool compris. Joli coup à un milliard, dont 700 millions payables de suite pour une participation de 70% au capital de Denner, dont le CEO actuel, Philippe Gaydoul, a moins de trois ans pour démontrer que le solde vaut bien une rallonge de 300 millions.

A qui profite la prime que constitue le rachat de Denner, numéro trois de la distribution helvétique? A la Migros d’abord, qui fait d’une affaire trois coups: elle verrouille patriotiquement le secteur discount; elle acquiert une chaîne offrant un assortiment aux trois quarts complémentaire du sien; elle maintient hors-jeu sa perpétuelle rivale, Coop, qui paye chèrement l’outrecuidance de lui avoir régulièrement tenu tête et même grignoté des parts de marché ces dernières années. Une bonne affaire aussi pour Denner, dont le fondateur Karl Schweri se référait volontiers à Gottlieb Duttweiler tout en dénonçant l’amollissement de ses successeurs.

Parmi les autres bénéficiaires, temporaires tout au moins, figurent les fournisseurs suisses, agriculteurs et fabricants qui travaillent aux prix de notre onéreux «îlot de cherté», comme disent Doris Leuthard et les consommateurs purs et durs. Les salariés de Denner et les syndicats accueillent avec un certain soulagement la solution suisse, la Société des Employés de commerce (SEC) misant sur l’extension à Denner de la convention collective relativement favorable signée avec la Migros.

Quant aux consommateurs, ils escomptent des baisses de prix au détail. Le miracle ne se produira que si Migros et Denner acceptent de partager avec leurs clients l’amélioration de leurs marges que leur collaboration et l’accroissement de leur puissance d’achat devraient leur permettre de réaliser. Le tout avec la bénédiction attendue de la Commission de la concurrence.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9386
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9386 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.