Mode lecture icon print Imprimer

Monique Jacot : Le collectif et l’intime, l’instantané et l’évolution

Nous
publions le texte de l’allocution de Ruth Dreifuss le 10 novembre 2006
lors de la remise du Prix culturel de l’Union syndicale suisse à la
photographe neuchâteloise.

icone auteur icone calendrier 17 novembre 2006 icone PDF DP 

Thématiques

Lorsque nous avons créé, il y a une vingtaine d’années, le prix
culturel de l’Union syndicale suisse, nous étions bien dans la double
tradition de la gauche : reconnaissance du statut de travailleur à
l’artiste, affirmation du droit des prolétaires à la culture.

C’est à dessein que j’ai utilisé un vocabulaire vieilli, car la longue
relation entre le syndicalisme (la gauche) et la culture mérite d’être
questionnée. Elle n’est pas sans ambivalence et a donné lieu à bien des
errements tout au long du xxe siècle. Lorsque la peinture ou la musique
est utilisée comme vecteur d’un message politique, est-ce de l’art… ou
de la communication ? Lorsque la culture doit exprimer des sentiments
collectifs, est-ce encore de la création artistique… ou n’est-ce pas la
négation des sentiments individuels ? En revendiquant l’accès à la
culture à ceux et celles qui en sont exclus – par leur précarité, leur
scolarité trop brève, leur manque de moyens – est-ce d’un élargissement
de l’éventail des biens consommables ou d’une possibilité de
développement de la personnalité qu’il s’agit ? Il y a eu de tout cela
dans la relation entre culture et monde du travail, du meilleur – comme
la Guilde du Livre – comme du pire – le réalisme socialiste.

Ce questionnement est permanent, car la culture relève toujours, à la
fois, du collectif et de l’individuel. Elle réunit les êtres dans une
émotion commune, mais cette émotion est exprimée par une personne
unique, qui crée à partir de son expérience singulière et de sa
sensibilité propre au monde, au monde intérieur qui l’habite et au
monde extérieur qu’elle rencontre et décrit. Lorsque l’Union syndicale
suisse donne son prix culturel, c’est à la fois une marque de
reconnaissance pour une émotion donnée et la distinction d’une
personnalité hors du commun, dont la créativité s’épanouit en dehors
des chemins battus.

Monique Jacot
est une de ces personnalités hors du commun, qui chemine
hors des chemins battus, qui travaille hors des conforts de l’habitude.
Une photographe-chercheuse, tant en ce qui concerne la forme que le
fond. Elle saisit la vie dans des instantanés qui, loin de figer la
réalité, laisse imaginer ce qui précède et suit le moment, ce qui se
trouve hors cadre. Ses instantanés sont le résultat fulgurant de
longues patiences, de travaux d’approche qui lui permettent
d’apprivoiser les êtres qu’elle photographiera. Elle les associe à la
tâche de faire comprendre leur quotidien : paysannes, ouvrières,
militantes politiques, toutes ont été, au sens fort, les sujets –
jamais les objets – des enquêtes de Monique Jacot. Mais le prix de
l’Union syndicale suisse distingue tout autant les paysages rêveurs de
Monique Jacot, les bouquets de fleurs nostalgiques dans leur
effeuillement et les objets qui soudain, n’étant plus considéré dans
leur utilité pratique, deviennent des sculptures déroutantes. Et puis,
il y a les créations à cheval entre peinture et photographie, les
transferts qui transforment les pellicules et leurs supports, qui
percutent des images différentes et les recomposent. Monique Jacot
explore le monde, du réalisme jusqu’au rêve, avec le même désir de
partage. C’est cette recherche solitaire, têtue, et cet échange
solidaire, chaleureux, qui font de Monique Jacot une grande artiste.

Photo: Ajotex, Porrentruy, 1992.

@ Monique Jacot

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9334
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9334 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.