Mode lecture icon print Imprimer

Paysans : Dommages collatéraux des subventions agricoles

icone auteur icone calendrier 20 octobre 2006 icone PDF DP 

Thématiques

Un
tiers des subventions au marché du lait va dans la poche des
industriels. La Confédération débourse chaque année 470 millions
destinés aux agriculteurs pour produire du lait propre à la fabrication
de fromage, pour faciliter la vente du beurre ou de poudre de lait.
Mais, selon les estimations du Tages Anzeiger, 160 millions ne leur
sont pas distribués. Les transformateurs font pression sur les prix
payés aux paysans pour garantir leurs propres marges. Cette
constatation rejoint les propos du directeur de l’Office fédéral de
l’agriculture (cf. Les paysans contre-attaquent , Albert Tille (at), DP n°1702, du 22 Septembre 2006). Les intermédiaires, industriels et
distributeurs, ont des marges nettement plus importantes que celles en
vigueur dans le reste de l’Europe. Ils sont massivement responsables
des prix élevés que les consommateurs paient pour leur nourriture. Emmi
s’octroie 73 millions de subventions fédérales et Cremo 57 millions.
Héritières d’un système étroitement protégé, ces entreprises n’ont pas
une rentabilité capable de faire face à la concurrence. Le maintien des
subsides fédéraux freine leur rationalisation. Nestlé, dans la foulée,
profite aussi du système, mais à hauteur de 5 millions seulement.

Les dommages collatéraux des subventions agricoles ont quelque chose de
choquant. La logique voudrait que l’on coupe sans attendre la
distribution de l’argent qui se verse dans les fausses caisses. Mais la
disparition brutale des subventions se ferait très probablement au
détriment des agriculteurs. La sortie d’un marché réglementé n’est pas
chose aisée. Agriculture 2011 projette une forte réduction des subsides
pour soutenir le marché sans les supprimer totalement pour la
production laitière. Le marché du fromage sera entièrement libéralisé
avec l’Union européenne. Pour faire face à cette concurrence, Berne
prévoit de maintenir un soutien à la production de lait fromager. Qui
n’ira pas intégralement dans la poche des paysans.    

at

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9273
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9273 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.