Mode lecture icon print Imprimer

Réforme administrative : Châteaux à vendre

icone auteur icone calendrier 13 octobre 2006 icone PDF DP 

Thématiques

On
pouvait craindre un vote difficile dans le canton de Berne le 24
septembre dernier au sujet de la réforme administrative. Elle prévoit
en effet la disparition des districts (cf. Réforme administrative : Berne poursuit son avance , Yvette Jaggi (yj), DP n°1700, du 08 Septembre 2006) créés à la suite de
l’Acte de Médiation napoléonienne en 1803. Malgré l’opposition menée
par l’UDC, des préfets, menacés dans leur fonction, et des
traditionalistes adversaires du changement, une nette majorité des
électeurs a suivi les recommandations des radicaux et de la gauche pour
une administration tenant compte des progrès réalisés en matière de
communication.

En fait, après les 22 districts de 1803, le canton avait tenu compte de
l’arrivée en 1815 de Bienne et du Jura. Le nombre des districts avait
passé de 22 à 30, puis à la suite de la constitution du canton du Jura
et du passage du Laufonnais à Bâle-Campagne, il était revenu à 26 (avec
un deuxième préfet pour le district de Berne).

Il s’agit maintenant de passer à la réalisation de la réforme jusqu’en
2010. Des châteaux, autrefois baillivaux, seront probablement mis en
vente. Une première acquisition a été faite par la ville de Thoune. Qui
seront les prochains acheteurs et combien sont-ils disposés à payer
pour acquérir et transformer un monument historique ? Des préfets,
élus, seront libérés et indemnisés s’ils n’ont pas achevé leur mandat
lors de la disparition de la fonction. Les freineurs ne manqueront pas
pour gêner la réforme décidée. Sera-t-elle un moteur pour encourager
d’autres cantons à sortir de la routine ? A noter que si 12 districts
et la majorité des communes ont rejeté la réforme, les trois districts
du Jura bernois l’ont approuvée parce qu’ils constitueront une région,
la plus petite du canton. Les francophones de Bienne se considèrent
comme abandonnés parce qu’intégrés dans la région bilingue du Seeland.
En revanche, les districts de l’Oberland bernois, à l’exception de
celui de Thoune, ont voté négativement. Veulent-ils retrouver le canton
Oberland de la République helvétique ?

Une réforme à suivre attentivement. Un défi pour le canton de Berne
successeur «du plus grand Etat-ville sis au nord des
Alpes».   

cfp

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9263
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9263 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.