Mode lecture icon print Imprimer

Assurance invalidité : Lâcheté politique

icone auteur icone calendrier 22 septembre 2006 icone PDF DP 

Thématiques

Le
Conseil fédéral a présenté deux lois réformant l’assurance invalidité
(AI). L’une concerne les modalités d’octroi de rentes, la détection des
cas, l’intégration ; l’autre refinance l’AI, notamment par une
augmentation de 0,8 point de la TVA. Les Chambres se sont occupées de
la première loi ; elles n’ont pas mis à leur ordre du jour la seconde
pour gagner du temps. Les partis ne sont pas désireux de faire campagne
pour une hausse d’impôt en période électorale. Car le taux de la TVA
étant inscrit dans la Constitution, toute hausse est soumise au
référendum obligatoire.
Le Conseil fédéral n’a pas insisté, Pascal Couchepin ayant déclaré ne pas vouloir jouer les Winkelried.
Mais la réalité demeure. L’AI fait 1,5 milliard de déficit annuel.
Laisser courir un tel déficit sans agir est un scandale
politique.   
ag


DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9227
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9227 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.