Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Libre circulation : Des mouvements au compte-gouttes

Sans
jouer les Cassandre, le sort des votations de dimanche sur les
questions d’immigration paraît scellé. Une majorité des Suisses va
probablement accepter de construire des barrières pour décourager les
candidats à l’immigration. Alors qu’il faudrait sans doute les
encourager.

Depuis l’entrée en vigueur de l’accord sur la libre circulation des
personnes
, la Suisse n’a pas dû faire face à une vague d’immigration
sans précédent. Les trop rares données disponibles concernant les
conséquences de l’élargissement de l’Union européenne corroborent ce
constat (cf. ci-dessous). Même avec une application sans restriction des
accords bilatéraux, le taux des travailleurs originaires des pays de
l’UE ne devrait pas augmenter de manière significative.

Sauf en matière automobile, liberté de circulation ne va pas de pair
avec augmentation du trafic. Prenons l’exemple des études
universitaires. La réforme de Bologne a chamboulé le cursus pour
favoriser la mobilité des étudiants. Mais les auditoires restent très –
et même trop – largement fréquentés par des locaux. Les aides
financières manquent, sans parler des autres obstacles. Suivre un cours
en suédois ou en grec n’est pas à la portée de tout le monde. On ne
choisit pas son pays d’émigration sur les mêmes critères que sa
destination de vacances.

Or le système actuel ne suffit déjà souvent pas à satisfaire les
besoins de l’économie, et pas seulement celle qui requiert du personnel
hautement qualifié. Les ouvriers qui s’activent dans les entrailles du
Gothard et du Lötschberg ne sont pas de la génération spontanée : ils
ont pour la plupart été recrutés à l’étranger. Des travaux plus
permanents sont aussi touchés : ainsi, le CHUV mène depuis longtemps
une politique active au Québec pour engager le personnel infirmier qui
lui fait défaut sur le marché local. Tout indique que la libre
circulation des personnes avec l’Union européenne ne suffira pas à
combler toutes les demandes. Pour certains secteurs, comme les soins
des personnes âgées, la Suisse risque fort de devoir encourager des
gens à venir s’installer. Une politique inverse de celle qui nous est
proposée.

Les images des pirogues africaines échouant aux Canaries sont
effrayantes mais trompeuses. Elles risquent hélas d’envoyer la
politique d’immigration droit dans le mur.   

ad

Les barrières tombent à l’intérieur de l’UE

Lors de l’adhésion des dix nouveaux pays membres de l’UE, les anciens
Etats membres ont eu le choix d’appliquer tout de suite la libre
circulation de personnes ou de prévoir des régimes transitoires. Seuls
trois pays ont fait le premier choix dès le 1er mai 2004 : le
Royaume-Uni, l’Irlande et la Suède. Selon un rapport de la Commission
publié en début d’année, l’élargissement n’a pas provoqué un afflux de
travailleurs des nouveaux Etats membres. Au début 2006, les
ressortissants de ces Etats représentaient moins d’1% de la population
en âge de travailler dans tous les pays sauf l’Autriche (1,4%) et
l’Irlande (3.8%). Les trois pays qui ont opté pour l’application
immédiate n’ont pas regretté leur choix : non seulement les dépenses
sociales n’ont pas augmenté mais leurs résultats économiques ont été
les meilleurs de l’UE. Depuis le 1er mai 2006, la Finlande, l’Espagne,
le Portugal et plus récemment l’Italie ont renoncé à appliquer des
restrictions particulières à la libre circulation des ressortissants
des nouveaux adhérents. Les autres pays, France et Allemagne en tête,
ont opté pour une levée progressive et maîtrisée de ces restrictions,
avant tout pour des motifs de politique intérieure.

A lire l’article du Monde du 18.09.06 : « Le casse-tête de la législation française pour les nouveaux Européens »

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9222
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9222 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP