Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Homoparentalité : Des subversifs si ordinaires

Entre
la fête et le défilé en musique, les homosexuels s’interrogent sur
l’avenir de leur désir de parenté encore soumis au rejet et aux
entraves légales.

Les homosexuels dynamitent la famille. L’évidence biologique vacille
et, avec elle, l’ordre social qui en découle. Mère, père et enfant
éclatent en mille morceaux. Le désir de procréer et d’élever affirmé
par les gays et les lesbiennes trouble le dessein hétérosexuel du
monde. Un peu à l’écart de la fête urbaine et sensuelle dans les rues
de Lausanne, la Gay Pride discute les grandes questions qui excitent la
communauté : homophobie, sadomasochisme, santé. Et surtout, elle
questionne la charge subversive des amoureux du même sexe devenus
parents.

Les mots des parents

Dans l’intimité d’un auditoire universitaire – la conversation se
déroule entre amis et semblables – on déchante vite. Les homosexuels
n’aspirent pas à la subversion. Il y a certes une minorité militante,
partisane du grand chambardement au nom de la liberté du sexe et des
sexes, mais le plus grand nombre veut vivre sereinement son amour selon
son orientation. Le combat, le face à face parfois virulent, glisse
aujourd’hui vers le besoin de reconnaissance. Sans quitter la rue, et
un certain appétit de scandale, il convoque droits et institutions à la
recherche d’égalité et de justice sociale. La communauté, forcément
tournée sur elle-même, préoccupée par sa survie, espère se dissoudre
tôt ou tard dans le corps social quittant les marges, même dorées, d’un
univers à part, souvent discriminé.

A la fois festif et rassurant, le rapprochement – de la différence
affichée au partage – passe également par les mots. Des comportements
nouveaux – comme élever un enfant en dehors de l’opposition des sexes –
des liens inédits réclament un vocabulaire pour les dire. Une fois
enfanté, adopté, à coup de subterfuges et de détours plus ou moins
légaux, il faut s’appeler, se donner un nom. D’emblée, la langue du
couple traditionnel vacille, ne suffit pas, accuse ses absences.
L’aphasie, l’impossibilité de désigner, guette la famille homosexuelle.
L’injonction presque biblique «tu n’auras qu’un père et qu’une mère»
bride la richesse, quelques fois chaotique, des ménages gays. Comment
identifier la femme qui a porté l’enfant et celle qui l’a reconnu ? Que
faire de l’homme donneur de sperme ? Parents et géniteurs font le grand
écart, ils sont désormais distincts. La nature n’épuise pas le social.
Celle qui accouche d’un enfant n’est plus la seule maman. Celui qui
donne sa semence n’est plus le seul papa. La parenté homosexuelle, sans
être le fer de lance d’une subversion illusoire, précipite en revanche
la reconversion d’un système déjà ébranlé par le divorce, les familles
reconstituées, les parents célibataires. Qui cherchent également les
mots de leur destin.

Le plaisir de la norme

Les études des familles homosexuelles confirment cette tendance, à
mille lieux de bouleverser la routine hétérosexuelle. L’inventaire des
travaux disponibles, rares et centrés sur les lesbiennes, montre la
volonté acharnée d’exister en accord avec son identité, plutôt que
l’engagement pour un renversement des modes de vie majoritaires. La
révolution n’est pas au programme. On ne combat pas la norme, on la
poursuit pour l’amadouer au nom de son intégrité. Par contre, on
réinvente le quotidien à deux. Les tâches éducatives et ménagères se
répartissent mieux qu’ailleurs. Les hiérarchies varient et se négocient
à répétition. En gros, tout le monde passe l’aspirateur et prépare les
repas, amène la progéniture à l’école et s’occupe des devoirs.

Les garçons jouent avec les camions et les filles avec les poupées. Les
parents gays ne dérangent pas l’éclosion sexuelle de leurs fils et des
leurs filles qui semblent manifester une plus grande ouverture à
l’égard d’autrui. Et ne produisent pas davantage d’homosexuels que le
reste des foyers.

Les problèmes, sinon les conflits, émergent en dehors de la maison. En
classe, notamment, où la différence saute aux yeux quand les élèves
découvrent et comparent leurs entourages. Là encore, l’hétérosexualité
impose son étalon. Il faut s’y mesurer. C’est pourquoi le souci
d’intégration désamorce l’envie d’en découdre.

La jurisprudence en marche

Or, si l‘homoparentalité ne garantit pas la subversion, elle pousse le
droit à évoluer, à l’image du langage. Gays et lesbiennes s’arrangent
depuis toujours avec les règles et les lois hétérosexuelles. Ce travail
de sape, aux flancs, donne des fruits, car la jurisprudence élargit,
quoique lentement avec des avancées aussi soudaines que les reculades,
leurs prérogatives parentales (voir le partenariat enregistré accepté
par le peuple le 5 juin 2005). Jusqu’au but ultime représenté par la
reconnaissance d’une filiation arrachée à ses amarres biologiques. Car
le sens du corps déborde la chair, il touche au social. L’origine du
vivant ne se résume pas à la fécondation, elle concerne un réseau
d’attaches, de sentiments et de choix qui façonnent son identité. La
revendication homosexuelle trouble ainsi le lien exclusif, entre
géniteur et parent, inscrit dans les codes.    

md

Article rédigé à partir de Homoparentalité : une subversion ? atelier
offrant un panorama des divers modes de parentalité gays et lesbiens.
Intervenant-e-s :
Anne Cadoret, CNRS-Grasse ;
Morgane Gourhant, Mémorante du DEA en Etudes Genre, Universités de Genève et Lausanne ;
Bruno Perreau, CRPS Paris I.


DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9175
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9175 - Merci

En relation

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP