Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Politique économique : Apprendre de l’analyse comparée

Mieux
saisir l’impact des mesures adoptées par les autorités sur
l’appareilproductif et la consommation, c’est l’objectif poursuivi par
la Revue de science politique dans un article consacré aux tentatives du
gouvernement suisse de maîtriser la conjoncture.

La santé économique d’un pays dépend-elle de la nature des institutions
et des décisions de ses autorités politiques ? La question mérite
d’être posée quand on sait à quel point les gouvernements se prévalent
de la moindre embellie conjoncturelle et les partis promettent des
lendemains économiques qui chantent. La Revue suisse de science
politique a ouvert le débat à propos de la Suisse, en examinant les
résultats de nombreuses études comparatives.

On connaît les problèmes de l’économie helvétique. Depuis un quart de
siècle, elle comptabilise la plus faible croissance des pays de l’OCDE.
Longtemps championne mondiale du revenu par tête, la Suisse a chuté à
la cinquième place en 2003, talonnée de près par la Belgique,
l’Islande, le Royaume-Uni, l’Australie, les Pays-Bas, le Canada,
l’Autriche et le Danemark. Certes elle s’en sort encore très bien si
l’on se réfère au produit national, qui intègre les revenus acquis à
l’étranger. Mais ce succès doit plus aux conditions qui prévalent à
l’extérieur qu’à la politique économique helvétique. De plus et
contrairement à une idée courante, la Suisse n’occupe pas une position
de pointe dans le commerce extérieur. Son économie reste très
dépendante de l’Union européenne qui absorbe 60% de ses exportations,
alors que 7% des exportations de l’Union parviennent en Suisse.

Notre économie possède néanmoins certains atouts : taux de chômage
comparativement faible, taux d’actifs élevé, conflits sociaux encore
rares, financement du système de retraite assuré, fiscalité modérée et
dette publique supportable. Mais ce tableau comporte quelques ombres.
Le taux de chômage peine à revenir à son niveau d’avant les années
nonante ; le phénomène des retraites anticipées a fait fondre de dix
points le pourcentage des actifs entre 55 et 64 ans. Les entreprises
accordent moins d’importance à la collaboration avec les syndicats.

Quelles sont les causes politiques de cette situation ? Les études
comparatives apportent quelques informations intéressantes. De manière
générale, le rôle du politique est surestimé. En effet, les décisions
publiques ne provoquent que des changements modestes et les
interventions de l’Etat se heurtent à la logique propre du monde
économique. A titre d’exemple, les entreprises britanniques ont
partiellement éludé la politique antisyndicale de Margaret Thatcher par
crainte de voir détruites les relations sociales en leur sein.

Le rôle du contexte

Depuis quelques années certains économistes helvétiques accusent les
institutions de tous les maux : la structure fédérale, la démocratie de
concordance et les droits populaires contribueraient à empêcher les
réformes indispensables à la bonne santé de l’économie. Or l’analyse
comparative dément ce diagnostic. Les régimes politiques basés sur la
concordance ne connaissent pas une croissance moins soutenue que les
pays où règnent la concurrence entre les blocs politiques et
l’alternance. Structure fédérale, indépendance de la banque nationale
et démocratie directe sont synonymes de fiscalité moins lourde. Quant à
la croissance économique, elle obéit prioritairement à deux variables.
Elle fait preuve de dynamisme en fonction de la solidité des droits de
propriété, c’est la variable politique. Par contre, elle montre des
signes de faiblesse lorsque l’économie est florissante au début de la
période d’observation : aux taux de croissance élevés en début de
période succède une croissance anémique.

Les effets des politiques économique et sociale dépendent fortement des
contextes dans lesquels elles s’inscrivent. Un Etat socialement
développé ne prétérite pas plus la croissance et l’emploi qu’un Etat
plus timide dans le domaine social. Des politiques du marché du travail
généreuses, en matière de chômage notamment, n’ont pas forcément les
effets négatifs sur l’emploi que prédit un modèle économique simple. A
l’inverse, une politique active de l’emploi ne contribue qu’à certaines
conditions à la création de postes de travail. Ainsi si le financement
des assurances sociales par prélèvement sur les salaires empêche la
création d’emplois faiblement qualifiés, tel n’est pas le cas dans les
pays nordiques qui financent leur politique sociale par l’impôt.

A l’évidence, la politique économique ne peut se nourrir de slogans et
d’interventions ponctuelles. Elle exige une analyse fine de la
situation, une concertation permanente entre acteurs politiques et
sociaux et un regard sur le monde qui nous entoure, pour bénéficier des
expériences des autres.   

jd

Wirtschaft und Politik in der Schweiz. Revue suisse de science politique, vol.11, automne 2005.

Réactions :

Les services en force – (Charlotte Robert) – 17.08.2006

Dans
la première colonne, l’auteur fait une brève description de notre pays
: « son économie reste très dépendante de l’Union européenne qui absorbe
60 % de ses exportations, alors que 7 % des exportations de l’Union
parviennent en Suisse. » Il s’agit certainement du commerce de
marchandises. Or celui-ci est maintenant une plume par rapport au
commerce de services. A cet égard, les exportations suisses sont aussi
importantes que celles de toute l’UE ! Je me demande comment l’OCDE
tient compte de cette position.
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9173
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9173 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP