Mode lecture icon print Imprimer

Cinéma : Le mauvais film

icone auteur icone calendrier 30 juin 2006 icone PDF DP 

Thématiques

Avec
le rachat d’Europlex, Pathé, qui détenait déjà plus de la moitié des
parts de marché du cinéma à Genève avec son complexe de Balexert,
acquiert plus des trois quarts du marché lausannois, avant d’ouvrir
huit nouvelles salles à Bâle cet automne. Cette concentration confirme
la fin des salles uniques qui ont quasiment disparu à Lausanne, à
l’exception de lieux associatifs présentant des films plus exigeants
(Bellevaux, Zinéma). Certes la plus grande salle de Lausanne, le vieux
Capitole du début des années trente, est toujours ouverte, mais tout le
monde sait bien que lorsque son héroïque et octogénaire propriétaire
atteindra le bout de sa course la salle fermera sans doute aussitôt.

Le rachat d’Europlex se traduit par le licenciement de dix employés à
Lausanne. Cette nouvelle est surtout assez emblématique de la structure
des entreprises en Suisse. Contrairement à d’autres pays où les sièges
sociaux des entreprises sont concentrés dans la capitale ou dans
quelques grandes villes, notre pays se caractérise par un grand
éparpillement des centres de direction. Toute la direction d’Europlex
se situait à Lausanne et fait évidemment double emploi avec celle de
Pathé qui se situe à Genève. Par contre, on ne peut supprimer les
postes de projectionnistes ou de vendeurs de billets et de pop corn
lausannois pour les remplacer par des Genevois. Ce sont toujours les
postes intermédiaires qui sont les plus menacés par les fusions.

Mais l’évolution est loin d’être terminée dans le cinéma. Il est
désormais possible dans les salles d’Europlex d’acheter les billets
directement à des bornes multimédias. Aux Etats-Unis, les premières
salles équipées pour une diffusion tout numérique ont fait leur
apparition. Si le métier de projectionniste consiste simplement dans le
futur à glisser un DVD dans un lecteur, gageons que les métiers de
l’exploitation cinématographique n’ont pas fini d’évoluer et
connaîtront une mutation aussi profonde que ceux de l’imprimerie voici
trente ans.   

jg

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9153
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9153 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.