Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Soutien public au cinéma : Harmonisation en vue

Cet article, publié par la revue Ciné-Bulletin,
fait le point sur l’aide à la création cinématographique à la suite
d’une rencontre, organisée par la Section du cinéma de l’Office fédéral
de la culture, lors  du dernier festival Visions du Réel de Nyon,
réunissant les responsables de l’encouragement public.

Il convient tout d’abord de constater que si l’encouragement du
cinéma (près de 70 millions de francs chaque année en tout, loteries
comprises) incombe en premier lieu à la Confédération, alors que les
autres domaines de la culture sont de la compétence des cantons, ces
derniers ne se contentent pas de renvoyer la balle à Berne. D’une
manière générale, leur engagement financier témoigne d’un intérêt
évident pour la création cinématographique et la sensibilisation du
public au septième art. A quelques exceptions notables près – la
Fondation zurichoise pour le cinéma, le Fonds Regio Films et la
nouvelle structure Pro cinéma Berne (voir ci-dessous) – les fonds disponibles vont en
priorité au soutien à des festivals, manifestations ou cinéclubs,
c’est-à-dire à la mise en valeur culturelle des films suisses et
internationaux. Et cette tendance est encore plus manifeste à l’échelle
des villes.

Encouragement cantonal et régional du cinéma

L’encouragement à la production cinématographique est par contre
concentré pour l’essentiel sur les auteurs autochtones et en
particulier les talents émergeants. Ce rôle de découvreur de vocations
et de levier pour le développement de projets joué par les cantons,
fort apprécié par la Confédération, n’est cependant pas dénué
d’écueils. A l’aune forcément restreinte du vivier créatif cantonal,
n’est-on pas plus facilement enclin à donner une chance à des projets
hasardeux d’auteurs novices ? Tout en admettant qu’il est plus aisé de
juger sur pièce que sur papier, la question n’est pas infondée : selon
les données de l’Office fédéral de la statistique, 73% des réalisateurs
de courts métrages ne récidivent pas après un premier essai ! Force est
aussi de constater que l’attrait, pour les auteurs et producteurs, des
cantons qui soutiennent généreusement le cinéma (comme Zurich et
Genève) n’est pas sans risque pour la richesse et la diversité de la
création helvétique.

Faut-il dès lors, comme c’est le cas en Suisse romande, viser à
renforcer le tissu professionnel régional et miser sur l’identité
linguistique ? Opérationnel depuis six ans et financé par la Loterie
Romande, les cantons romands (Berne inclus), quelques villes,
Suissimage, la SSA et la TSR, le Fonds Regio Films poursuit cet
objectif avec l’adjonction de RegioDistrib jusqu’en 2007 (590 000 par
an). En 2005, Regio Films a réparti 3,14 millions de francs à titre
d’aide additionnelle automatique en faveur de projets
cinématographiques et télévisuels préalablement soutenus par l’OFC, la
SSR ou les cantons. Si ce système permet à toute production romande
ainsi validée d’obtenir une rallonge financière appréciable –
complément sur lequel peuvent également tabler l’OFC et la SSR – le
Fonds n’influe d’aucune façon sur la qualité des films. Bien que
remarquable, la solidarité romande demeure donc partielle : l’expertise
des projets, notamment concernant la relève, reste en effet du ressort
des cantons (voire des villes), du moins ceux qui la pratiquent.

L’année dernière, l’entrée en scène de la Fondation zurichoise pour le
cinéma dotée de 7,5 millions de francs et active à tous les stades de
la production – y compris l’aide liée au succès – a hissé le canton de
Zurich au rang de pôle de production majeur après l’OFC et la SSR. Si
cet appel d’air pour la création alémanique déploie ses effets sur une
région abritant près du quart de la population helvétique, cette manne
est cependant circonscrite aux frontières zurichoises, puisque seules
les sociétés et personnes résidant dans le canton y ont accès.
L’émergence de cette place forte du cinéma va dès lors inciter les
auteurs alémaniques d’autres cantons – voire romands et tessinois – à
convaincre un producteur zurichois de prendre leur projet sous son aile
!…

Dans ce contexte, la constitution d’une structure d’encouragement
régionale, fondée sur l’identité linguistique comparable à celle du
Fonds Regio Films en Suisse romande, n’est pas vraiment d’actualité. La
tendance au regroupement n’est cependant pas en friche, bien au
contraire, mais la proximité géographique est déterminante. Ainsi, les
cantons de Lucerne, Nidwald, Obwald, Schwytz, Uri et Zoug coopèrent par
le biais de la structure Innerschweizer Filmgruppe (IFFG) dans le
domaine de l’expertise des projets, palliant ainsi le risque de
«complaisance cantonale» évoqué plus haut. Il appartient cependant aux
cantons concernés d’attribuer les subsides en fonction des décisions de
la commission et de leurs moyens respectifs. Bâle, Soleure et Argovie
envisagent également un rapprochement, tandis que Berne vient de créer
sa propre fondation.

En Suisse italienne, la régionalisation de l’encouragement du cinéma
n’est évidemment pas la préoccupation prioritaire. Partageant avec une
infime minorité des Grisons la même langue, le canton du Tessin qui
assure, avec deux millions de francs par an, la pérennité de la plus
prestigieuse manifestation suisse qu’est le Festival de Locarno, vient
tout juste de renforcer ses efforts en faveur de la production en
créant FilmPlus avec l’appui de l’OFC et de Succès Cinéma (400 000
francs par an). Comme la Suisse romande, la Suisse italienne est
évidemment handicapée par la taille de son marché et la rentabilisation
de ses films dépend autant de leur diffusion à l’étranger que sur le
territoire national.

Souci de cohérence

Ce premier échange de vues entre les différents acteurs de
l’encouragement public du cinéma ne pouvait évidemment pas aboutir
d’emblée à une coopération concrète. L’OFC a néanmoins émis le souhait,
dans la perspective d’une prochaine rencontre, de réfléchir au soutien
à la création en termes de complémentarité du financement, notamment
pour ce qui concerne la relève et le développement des projets.
L’initiative de la Section du cinéma, fondée sur un souci de cohérence,
ouvre donc la perspective d’une affectation mieux ciblée des fonds
publics.

Françoise Deriaz

Pro cinéma Berne est sur les rails

Depuis début mai, les pouvoirs publics bernois tirent à la même corde
pour l’encouragement du cinéma. Un seul guichet, un seul pot commun et
une seule commission d’experts sont désormais opérationnels en lieu et
place des deux étages décisionnels actifs jusqu’ici: canton, villes et
communes bernoises. Pour les requérants, ce recentrage des ressources
met un terme au parcours du combattant. Pour François Wasserfallen,
chef de l’Office de la culture du canton de Berne, cette concentration
des forces répond à un besoin de simplification de l’aide au cinéma,
mais aussi à une urgence vitale. L’irruption dans le paysage alémanique
de la Fondation zurichoise pour le cinéma et de ses 7,5 millions de
francs annuels, en 2005, représente un défi pour la pérennité de la
création cinématographique dans le canton: «Nous voulons donner le
signal d’une amélioration pour que les créateurs oeuvrant dans le
canton ne se sentent pas prétérités par rapport à Zurich.» A l’heure
actuelle, la forme juridique de Pro cinéma Berne n’est pas clairement
définie, mais l’idée de créer une fondation fait partie des projets des
initiateurs, comme celui de rallier d’autres cantons à leur démarche
pour maintenir un tissu professionnel riche et vivant dans le pourtour
alémanique de la puissante citadelle zurichoise. Pour pallier le risque
de flux migratoire vers Zurich, le canton va augmenter sa mise dans le
pot commun, qui se montera à 900’000 francs au moins la première année
et pourra être réajustée en fin d’exercice en fonction des besoins
constatés dans les domaines suivants:

– Elaboration et production de projets

– Stages dans le domaine du cinéma

– Journées et cycles cinématographiques

– Musique de film

– Promotion

– Sous-titrage

– Bourse de travail pour le film et la vidéo

– Prix du cinéma et Prix de la musique de film

– Bourses de séjour à Paris et à New York

Contrairement à la pratique en vigueur jusqu’ici, le jury spécialisé
appelé à expertiser régulièrement les projets – composé de
représentants et de représentantes de tous les services culturels
impliqués – ne calquera pas systématiquement ses décisions sur celles
de l’Office fédéral de la culture.

Comparés aux 7,5 millions de Zurich, les moyens dont dispose la
nouvelle structure sont encore relativement modestes, mais l’initiative
mérite largement d’être saluée pour sa perspicacité, sa rapidité et ses
ambitions. (fd)

Ciné-Bulletin n° 368-369, juin-juillet 2006

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9121
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9121 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP