Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Energie : La maison dynamo

De
consommateurs à producteurs d’énergie, voilà en deux mots l’avenir
selon les organisations écologiques. Dans un rapport, elles indiquent
le chemin vers une société plus économe et autonome, capable de réduire
ses besoins jusqu’à 2000 watts, condition nécessaire à sa survie, même
au prix de la contrainte.

Après la société sans école, celle des individus, du vide, du
spectacle, des loisirs, de consommation, cosmopolite, en réseaux, voici
la société à 2000 watts. Greenpeace, le WWF, l’Association Transports et
Environnement
(ATE) et la Fondation suisse de l’énergie ont imaginé un
pays à bas voltage : économe et responsable, car le pétrole s’assèche,
la terre transpire et la Suisse tarde un peu à préparer son avenir
énergétique. En un mot, il s’agit de couper en trois les 6 000 watts
annuels par habitant d’ici 2050. Pour ce faire, au moment
d’entreprendre ou de consommer, la meilleure technique du point de vue
environnemental doit toujours l’emporter. Ainsi Minergie, la norme
miracle pour le bâtiment, devrait dicter l’allure de toutes les
nouvelles constructions. Si un logement dressé en 1970 brûle 12 à 15
litres de mazout par mètre carré, une habitation Minergie se contente
de 3 litres, sans parler des maisons passives – alimentées par le
soleil, mais aussi par la chaleur des appareils ménagers utilisés entre
ses murs – qui tournent avec seulement 1,5 litre.

En même temps il faudrait encourager le développement des ressources
renouvelables via des taxes écologiques, redistribuées intégralement à
la population ou encore via la commercialisation d’énergie verte
injectée dans le réseau par les particuliers et par les entreprises qui
en produiraient en excès. Comme cette villa de la famille Erni à
Untersiggenthal (AG) qui rend 15% du courant produit pour satisfaire
ses besoins, réduits au strict minimum. C’est une petite centrale qui
annule la facture des services industriels et encaisse des revenus
accessoires.

Par ailleurs, le remplacement de 170 000 chauffages électriques, très
gourmands, avec le potentiel indigène tiré du traitement des déchets,
des éoliennes et de la biomasse, compensera la fermeture, en 2020, des
centrales nucléaires de Mühleberg et Beznau. Et si la géothermie tient
ses promesses, colossales au demeurant, surtout grâce aux technologies
qui captent la chaleur à très grande profondeur, on pourra également
limiter les importations de kilowatts toujours nécessaires à certaines
heures.

Un pas de plus vers l’autonomie, à l’image d’un plan Wahlen qui
cultiverait les dynamos au lieu des patates. Mais qui se passerait
également des gains comptabilisés par l’exportation du courant et
d’économies négociées à l’échelle internationale.

Cependant, pas de salut sans une révolution dans l’univers boulimique
des transports et notamment celui des loisirs. Car les voitures, motos,
camions et cars saccagent un tiers de l’énergie consommée dont la plus
grande partie part en fumée pour amener les petits au football ou à la
danse, sans parler des trajets en miniature direction le kiosque, la
piscine, l’épicerie, souvent à un jet de pierre de chez soi. Si bien
que la moitié des virées sur quatre ou deux roues ne dépassent pas cinq
kilomètres. Si les voitures neuves, moins polluantes, sont les
bienvenues (cf. Voitures : Neuves et propres , Jacques Guyaz (jg), DP n°1685, du 07 Avril 2006), le transfert vers le rail, le covoiturage
et la mobilité lente, voire douce, devient impératif, sinon
obligatoire. On n’ose à peine imaginer des changements plus radicaux
limitant le va-et-vient fébrile sur les routes des agglomérations
urbaines.

C’est la raison pour laquelle, le rapport n’exclut pas l’usage de la
contrainte, assortie de prescriptions techniques – vu l’impuissance
évidente des mesures volontaires, à l’image de l’échec des objectifs
fixés pour la maîtrise des émissions de gaz carbonique, et l’urgence de
trouver une parade à la pénurie qui menace (cf. Energie : Un pic en forme d’avertissement , Jean-Daniel Delley (jd), DP n°1687, du 05 Mai 2006). Et comme la
résistance sera farouche, surtout quand on voudra entraver la liberté
d’action des personnes et des sociétés, les promoteurs du rapport se
donnent des délais suffisamment grands, afin de tirer profit de la
situation, censée empirer et donc convaincre même les plus
réfractaires. Il faudra parier également sur les nouvelles générations
entraînées depuis la naissance à affronter les bouleversements promis,
ainsi que sur les progrès techniques porteurs de perspectives
inespérées. Car en l’état actuel des connaissances et des instruments à
disposition, comme l’avouent les auteurs, la société à 2000 watts
ressemble encore à une chimère.   

md

Itinéraire vers la société à 2000 watts. Perspective énergétique 2050. Avril 2006.

Réaction

Incompréhensible « maison dynamo » – (Th. Samuel) – 23.05.2006

Votre article « la maison dynamo » contient certaines conclusions auxquelles j’adhère : l’aspect chimérique me semble évident.

Je désire cependant parler de cette maison à 2000 W, que vous
considérez comme importante. Cette fameuse maison, que j’ai vue
mentionner souvent, m’est malheureusement incompréhensible.

Je m’explique : il s’agit d’économie d’ ENERGIE, or le Watt est l’unité
de puissance. Il est égal à 1 J/s, le Joule ( = W.s ) étant l’unité
d’énergie.
Une maison qui possède un raccordement de 2000 W ( soit avec compteur
monophasé 220 V et d’un fusible taré à 9 A) pourrait tout juste allumer
le four de la cuisinière électrique, en coupant tout autre usage comme
éclairage, moteur, ou autres. Est-ce de cela qu’il s’agit ? Mais
l’économie serait ici dans les frais d’installation, et non dans la
consommation.

En effet, si ces 2000 W étaient consommés à longueur d’année, la
CONSOMMATION D’ENERGIE s’élèverait à près de 18 000 KW.h, ce qui est
plutôt élevé. (Au prix moyen de 0.2 CHF le KW.h le consommateur en
aurait pour3600 CHF par an !).
Donc brider la puissance d’installation n’est pas un moyen d’économiser
de l’énergie !

La confusion entre énergie et puissance, entre KW.h et KW, semble être
à l’origine de concepts très étrangers à la physique et donc au bon
sens.

Encore un petit commentaire sur les maisons dynamo. Comme
nécessairement elles sont situées à la campagne, il est difficile d’y
vivre sans moyen de transport privé, généralement gourmand en énergie.
Et la rentabilité est souvent assurée par des subsides directs ou
indirect : le rachat de l’énergie électrique excédentaire se fait à des
tarifs préférentiels.

J’ai passé sous silence la question chauffage pour simplifier. Je
désire cependant mentionner que le « gourmand » chauffage électrique
est le seul qui fonctionne sans perte aucune. Les chauffages classiques
n’ont que 30 à 80% de rendement…
(Th. Samuel)

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9082
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9082 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP