Mode lecture icon print Imprimer

Assurance invalidité : Prévenir d’abord

Frutiger,
l’entrepreneur mécène de l’équipe de football de Thoune, veille sur la
santé et sur la sécurité du personnel dans son propre intérêt.

icone auteur icone calendrier 31 mars 2006 icone PDF DP 

Thématiques

Faut-il imposer aux entreprises un quota d’invalides? Le Conseil national n’a pas voulu

de cette proposition de la gauche et des Verts. Mais avant la
réintégration dans le marché du travail, il importe de veiller à ce que
les actifs n’en sortent pas. Expérience d’une entreprise bernoise.

Depuis l’aventure de l’équipe de football de Thoune en ligue des
champions, tout le monde en Europe connaît le nom de Frutiger,
l’entreprise qui soutient les sportifs locaux (cf. Frütiger: Les bâtisseurs au but , Marco Danesi (md), DP n°1661, du 07 Octobre 2005. Cette
entreprise de travaux publics – 1650 collaborateurs – mène depuis douze
ans déjà une politique du personnel qui combine les intérêts de la
firme et ceux des salariés.

Cette politique comprend trois volets. Tout d’abord l’embauche: veiller
à ce que la personne corresponde bien au profil du poste. Puis la
prévention: l’entreprise a multiplié les mesures propres à assurer la
santé et la sécurité du personnel; elle a engagé un responsable de la
santé. Les cadres sont formés à détecter rapidement les problèmes
éventuels de leurs subordonnés; plus de trois absences en deux ans
donnent lieu à un entretien. La réinsertion enfin: en cas de maladie,
l’entreprise prend immédiatement contact avec le médecin traitant afin
de déterminer à quel type de travail le patient pourra être astreint.
Le service du personnel recherche un poste adéquat dans l’entreprise,
organise une formation ou déniche un emploi externe.

Cette politique se révèle payante, aussi bien pour Frutiger que pour
ses employés. Car l’invalidité pèse lourd sur la caisse de retraite. Le
chef du personnel estime avoir ainsi économisé plus de 8 millions de
francs en dix ans. Quant aux employés atteints dans leur santé, ils ne
se sentent pas largués par l’entreprise et sont motivés dans leur
nouvel emploi.

jd

Basler Zeitung, 20 mars 2006.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/9026
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/9026 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.