Mode lecture icon print Imprimer

Ski : Un champion olympique régional

icone auteur icone calendrier 17 février 2006 icone PDF DP 

Thématiques

Le
Suisse Bruno Kernen a récolté une médaille de bronze grâce à sa
troisième place lors de la descente olympique. Mais, Antoine Dénériaz,
champion olympique français, n’est pas un étranger pour autant.
Domicilié à Martigny, il est surtout originaire de Morillon. Cette
station de la vallée du Haut-Giffre est située à quelques encablures de
Genève. Un endroit beaucoup plus proche et accessible que les stations
valaisannes où se retrouve tout le bassin lémanique.
Mais les médias paraissent ignorer qu’il faut 65 kilomètres pour faire
le trajet Genève-Morillon contre près du triple pour aller à Verbier.
Une ligne de bus rallie même la douane de Moillesulaz à la station du
champion olympique et au village voisin de Samoëns. Au fond de cette
vallée en cul-de-sac se dresse un mur de rochers, le Cirque du Fer à
cheval. Les pentes du Grand Massif se dévalent à ski l’hiver et toute
la région est propice aux randonnées l’été. Les routes rejoignent
Cluses et Annemasse et plus loin Genève. Même les eaux du Giffre
affluent vers l’Arve et plus loin la région genevoise.
Comme la géographie, l’histoire nous rapproche du médaillé d’or. Située
dans le Faucigny, la Vallée du Haut-Giffre doit son rattachement à la
France au Traité de…Turin de 1860, qui mit fin à l’affaire de Savoie.
Pendant ces événements, la Suisse ne tira jamais parti de la clause du
Traité de Vienne qui lui aurait permis d’occuper militairement le
Chablais savoyard et le Faucigny.
L’espace institutionnel transfrontalier est en gestation. Créé en 1987, le Conseil du Léman,
qui regroupe les cantons de Vaud, Valais, Genève et les départements
français de l’Ain et de la Haute-Savoie, peine à être visible. Le programme Interreg IIIA
qui concerne en outre les cantons et départements de l’arc jurassien
arrive à échéance à la fin de l’année : le sort des budgets paraît
soumis à caution tant du côté de l’Union européenne que de celui de la
Confédération. Seuls certains dossiers paraissent sauter plus aisément
par-dessus les frontières, comme la liaison ferroviaire
Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse (CEVA).
Les Jeux Olympiques sont souvent l’occasion d’un patriotisme agaçant.
Ils pourraient aussi servir à atténuer certaines frontières et à créer
un nouvel esprit régional. Soyons aussi prêts à nous enthousiasmer pour
un champion olympique lémanique !   
ad


DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/8967
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/8967 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.