Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Genève : La république des pédagogues

L’école
suscite polémiques et querelles au bout du lac. Tout le monde s’en
mêle, souvent à mauvais escient. Il vaudrait mieux que chacun exerce
ses compétences et laisse les enseignants faire leur travail.

Chaque citoyen ayant accompli son service militaire se prend pour un
expert en matière de défense. De même, parce que nous avons usé nos
fonds de culottes sur les bancs de l’école, nous croyons tout savoir
des méthodes pédagogiques qui assureront le succès scolaire de nos
rejetons. A Genève, patrie de Rousseau, Claparède et Piaget, cette
science infuse semble plus qu’ailleurs répandue. Malheureusement ces
connaissances supposées engendrent plus de conflits et de confusion
qu’elles n’éclairent les esprits.

Anciens et modernes

Car, au bout du lac, la guerre scolaire est déclarée. Un comité
d’initiative pour le retour des notes a ouvert les hostilités. Et
depuis des mois, traditionalistes et réformistes, bardés de certitudes,
s’affrontent par courrier des lecteurs, conférences de presse et
tribunes interposés, notes contre appréciations écrites, sélection
contre tronc commun, redoublement contre cycle de formation. Et pour
obéir à un tropisme bien genevois, la droite et la gauche se retrouvent
face à face, et le gouvernement affronte la majorité du Parlement.

Les voyageurs persans de Montesquieu, débarquant à Genève, pourraient
s’émerveiller de débats aussi intenses. Or même si l’intérêt suscité
par cette controverse n’est pas négligeable, il est à craindre que la
démocratie n’y trouve pas son compte. Confusion des rôles et des idées
masque les enjeux politiques. Alors que le canton consacre le quart de
son budget à l’instruction publique, règne un silence assourdissant sur
les objectifs visés. Veut-on favoriser une sélection «naturelle» par
rapport à un niveau d’exigence préalablement défini ou au contraire
conduire tous les élèves à ce niveau ? Quelles compétences attend-on à
l’issue de la scolarité obligatoire ? Quelle ambition pour la formation
professionnelle, pour la formation supérieure ? Plutôt que de débattre
de ces questions, autorités, partis et associations se disputent sur
les moyens – argent, procédures, méthodes pédagogiques. La commission
parlementaire de l’enseignement et de l’éducation fonctionne comme un
séminaire pédagogique, le magistrat en charge de l’instruction publique
se prend tout à la fois pour le pédagogue en chef et le préfet de la
discipline. Les directions générales des différents ordres
d’enseignement promulguent force directives et instructions qui
laissent en définitive peu de marge de manœuvre aux établissements
scolaires et aux enseignants. A ces derniers de se débrouiller dans ce
ballet de réformes et de contre-réformes, dans ce corset réglementaire.

Les objectifs oubliés

Et si chacun des acteurs de la formation jouait sa partition ? Conseil
d’Etat et députés, au-delà des vagues formules de la loi, débattraient
des objectifs concrets à atteindre et attribueraient les moyens
nécessaires à leur réalisation. Voilà la tâche qui incombe au
politique, voilà les enjeux qui exigent des décisions démocratiquement
légitimées, voilà des questions sur lesquelles le peuple peut se
prononcer. Et laissons aux établissements scolaires le soin de les
appliquer. Redonnons aux directions et aux enseignants, enfin libérés
du carcan bureaucratique, la possibilité d’élaborer des projets
pédagogiques adaptés à leurs élèves. Laissons leur la responsabilité de
trouver les différents moyens de parvenir aux objectifs qui leur sont
fixés : tout simplement, laissons les exercer leur métier. Aux
autorités politiques de contrôler et d’apprécier ensuite les résultats
et, le cas échéant, de corriger le tir. C’est là leur métier. Si chacun
exerçait ses compétences propres, l’instruction publique ne s’en
porterait que mieux.    

jd

Dossier du Département de l’instruction public de Genève

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/8966
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/8966 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP