Mode lecture icon print Imprimer

Joseph Deiss, héraut incompris de l’apprentissage

icone auteur icone calendrier 2 décembre 2005 icone PDF DP 

Thématiques

Joseph
Deiss espérait certainement calmer certains esprits en proposant
quelques modestes mesures en faveur de la création de places
d’apprentissage. Il a échoué. Lors de la conférence des places
d’apprentissage de mi-novembre (voir Petits pas pour l’apprentissage , Jean Christophe Schwaab (jcs), DP n°1667, du 18 Novembre 2005), il a certes soumis
aux partenaires sociaux et aux cantons l’idée d’augmenter la
participation de la Confédération au financement des projets de
création de places de formation. Les autres participants à la
conférence, qui n’avaient de toute façon presque rien d’autre à se
mettre sous la dent, si ce n’est la promesse réitérée de l’application
des mesures existantes, ont bien entendu accepté. Mais Joseph Deiss a
été incapable de défendre cette proposition devant le Conseil fédéral.
Peut-être le ministre de l’économie pensait-il que les petits montants
en jeu – sept à dix millions de francs annuels – ne susciteraient
aucune opposition ? Possible. Mais il est tout aussi probable que
Joseph Deiss n’a pas pris au sérieux et n’a donc pas défendu avec
suffisamment de vigueur ses propres propositions, étant peu convaincu
de leur utilité.
Une lecture attentive des interventions du conseiller fédéral montre en
effet qu’il reste persuadé qu’une action de la Confédération n’est
guère utile sur un marché des places d’apprentissage qu’il considère au
pire comme «tendu». Mais c’est surtout la confirmation d’Ursula Renold
en tant que directrice de l’Office fédéral de la formation
professionnelle et de la technologie (OFFT) qui prouve le peu de cas
que le ministre démocrate-chrétien fait des difficultés des jeunes qui
entrent ou souhaitent entrer en formation professionnelle. Ursula
Renold a en effet prétendu début août dernier dans la Mittellandzeitung
«qu’il n’y a pas de problème sur le marché des places d’apprentissage».
Se basant sur des chiffres erronés, celle qui n’était alors que
directrice ad intérim a surtout cherché à démontrer aux milieux
patronaux que son appartenance aux Verts n’était pas un handicap à sa
confirmation à la tête de l’Office fédéral, sans se soucier du tollé
que ses déclarations ont soulevé chez les syndicats. Joseph Deiss n’a
ensuite pas cherché à contredire les positions de sa subordonnée, même
s’il les a très légèrement adoucies. Le ton péremptoire, «95% des
jeunes d’une même volée ont une place de formation» (Ursula Renold dans
la Mittellandzeitung du
8.8.2005), est devenu plus modéré : «presque tous les jeunes ont une
solution» (Joseph Deiss lors de la conférence des places
d’apprentissage du 10.11.2005). La décision de nommer l’ex-directrice
suppléante n’a pas tenu compte d’un rapport de la commission de gestion
du National portant sur de nombreux problèmes de gestion du personnel
au sein de l’OFFT, ce qui a d’ailleurs conduit la commission à déplorer
cette nomination.
En obtenant le soutien de ses collègues, Joseph Deiss aurait pu à bon
compte prétendre que le Conseil fédéral ne reste pas de marbre face aux
problèmes de l’apprentissage. Mais le PDC est visiblement trop faible,
même pour obtenir des demi-mesures.    


DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/8865
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/8865 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.