Mode lecture icon print Imprimer

Un scandale peut en cacher un autre

L’agglomération
genevoise déborde les limites de la ville. Doublons et conflits de
pouvoir entravent le développement d’une véritable région urbaine au
service de ses habitants.

icone auteur icone calendrier 25 novembre 2005 icone PDF DP 

Thématiques

Un bâtiment de sept étages à la rue du Stand à Genève, certifié en bon
état, est acheté 31 millions de francs en octobre 2003 par le
législatif de la Ville de Genève, sur proposition de son exécutif. Un
bâtiment déclaré pour une valeur de 16 millions au Registre foncier un
mois plus tôt par son propriétaire, l’Union bancaire privée, et dont on
découvre, un jour après son achat, qu’il nécessite un million de
travaux par étage.

Au-delà de cette affaire politico-financière qui occupe beaucoup et
tardivement les médias et la justice, c’est la justification de
l’existence même de la commune de Genève qui est en jeu.

La vraie ville de Genève compte 750 000 habitants et se développe entre
Jura et Salève, Léman et Vuache, non seulement sur le territoire du
canton éponyme, mais encore sur ceux du district de Nyon et des
communes proches des départements français de l’Ain et de la Haute
Savoie. Un territoire urbain traversé par de nombreuses frontières plus
ou moins marquées, nationales, régionales, cantonales, départementales
et communales, soumis à de multiples autorités qui leur sont liées,
agissant en ordre séparé et superposé.

Dans un tel capharnaüm, la multiplicité des pouvoirs, c’est aussi leur
dilution, et de la dilution à l’incompétence il n’y a souvent qu’un
pas. A chaque entité, ses conseils législatifs et exécutifs, ses
équipements – stade, piscine, théâtre… – ses services : d’urbanisme,
des constructions, de police, de santé, etc. Conseils, équipements,
services, imbus de leur pseudo-importance et souvent en concurrence.

Lorsque récemment le magistrat responsable de la culture de la Ville de
Genève a proposé de supprimer la subvention au théâtre de Carouge, sous
prétexte que la ville voisine était suffisamment riche pour se
débrouiller toute seule, cela a donné lieu dans la presse à un débat de
chiffonniers entre deux représentants des exécutifs communaux
concernés, chacun reprochant à l’autre… ses richesses !

L’affaire du bâtiment de la rue du Stand n’est pas conjoncturelle. Elle
révèle un mal structurel, l’existence d’un tissu de relations de
pouvoir plus au service d’un clientélisme politique, de gauche comme de
droite, qu’à celui d’une démocratie avancée.

Genève n’est pas la seule ville suisse à devoir affronter un tel
problème. Lausanne et Fribourg, villes moyennes, souffrent d’un mal
proche en tant que communes d’origine d’agglomérations dont les
extensions successives et les régions qu’elles polarisent, s’étendent
progressivement sur le territoire d’autres communes. Genève est une
ville sans région, un canton-ville, où les communes ont moins de
compétences qu’ailleurs en Suisse, ce qui devrait faciliter la
recherche de solutions.

Dans les années trente, la fusion de la commune de Genève avec quatre
communes contiguës – Eaux-Vives, Plainpalais, Pâquis et Petit-Saconnex,
Carouge avait refusé de participer à l’opération – était justifiée par
le développement de la ville bien au-delà des limites communales. Or
aujourd’hui le dossier de l’organisation de l’agglomération est au
point mort.

Ne faudrait-il pas initier la formation d’une Communauté urbaine
genevoise avec les communes françaises et vaudoises concernées ?
Engager un processus, coordonner les activités, notamment celles qui
concernent immédiatement tout la ville : le transport des personnes,
des marchandises, la santé publique et pourquoi pas la formation.
Epurer progressivement les doublons en matière de services et d’entités
politiques, rééquilibrer le tout par la constitution d’arrondissements.
Un vrai programme politique !        

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/8853
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/8853 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.