Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Couchepin saborde la retraite flexible

La
peur des caisses vides plombe la 11ème révision de l’AVS. Pourtant, à
gauche, les projets ne manquent pas, même s’ils requièrent des
financements généreux.


La
peur des caisses vides plombe la 11ème révision de l’AVS. Pourtant, à
gauche, les projets ne manquent pas, même s’ils requièrent des
financements généreux.

Le voile est tombé : la nouvelle mouture de la 11ème révision de l’AVS (cf. dossier DP)
ne sera qu’une mesure d’économie. La plupart des coupes prévues par le
projet refusé par le peuple en 2003 sont à nouveau là, à l’exception de
la suppression de la rente pour veuves sans enfants. Quant à la
retraite flexible, rien n’est en vue, si ce n’est une «rente-pont»
réservée aux exclus du marché du travail proches de l’âge de la
retraite. Mais l’objectif de cette dernière semble être plus
l’introduction d’une nouvelle forme d’assistance publique pour chômeurs
en fin de vie active qu’une vraie retraite flexible. L’absence des
retraites anticipées lors de la première 11ème révision est pourtant
considérée par bien des analystes comme la principale responsable du
naufrage en votation.
La rente-pont couchepinienne a été critiquée de toutes parts lors d’une
procédure de consultation «accélérée», à laquelle le Parti socialiste,
les Verts et les démocrates-chrétiens n’ont pas participé. Malgré tout,
le ministre des affaires sociales a persisté et signé un projet destiné
aux chômeurs approchant de l’âge de la retraite et dont les chances de
retrouver un emploi sont presque nulles. La rente-pont est censée
prendre le relais de l’assurance invalidité ou de l’assurance chômage,
sous forme d’une retraite anticipée versée dès 62 ans aux personnes
ayant un revenu annuel inférieur à 44 000 francs. (66 000 pour les
couples). Le travailleur ne choisit pas librement l’âge auquel il
quitte la vie active, mais y est contraint par la perte de son emploi.
Si flexibilité il y a, c’est donc une flexibilité forcée.
Malgré ce pas en faveur des chômeurs âgés, le projet peine à cacher son
objectif d’économies : les coûts estimés des rentes-pont (330 millions
de francs par an) sont plus que couverts par les économies d’un total
de 740 millions. Celles-ci doivent être réalisées par le relèvement de
l’âge de la retraite des femmes et la nouvelle méthode d’indexation,
qui vise à limiter l’adaptation des rentes du premier pilier au
renchérissement : si le fonds de compensation de l’AVS ne suffit plus à
couvrir 70% des dépenses annuelles, l’adaptation au coût de la vie ne
sera effectuée que lorsqu’elle aura atteint 4%. Il n’est toutefois pas
exclu que les ponts ne coûtent beaucoup plus cher que prévu, vu la
propension des entreprises à se débarrasser de leur personnel âgé de
plus de 55 ans.
En outre, ce système de rente-pont ne couvre en aucune façon la
totalité des besoins actuels en matière de retraites flexibles : la
majorité des travailleurs n’est en effet plus active à l’âge de l’AVS.
Un travailleur sur quatre quitte le monde du travail avant 60 ans et
50% avant 64. Néanmoins, une retraite flexible n’est possible que pour
les hauts revenus, ou pour ceux qui bénéficient d’une solution de
branche, comme dans le secteur public, le secteur principal de la
construction ou le second œuvre romand. Pour un rentier anticipé sur
cinq et une rentière anticipée sur quatre, la retraite flexible est
synonyme d’importante péjoration de la situation financière. En
n’autorisant la retraite anticipée qu’aux exclus du marché du travail,
Couchepin fait donc montre d’une «générosité» inadaptée aux besoins
réels.
A gauche, les alternatives existent : le libre choix de l’âge de la
retraite dès 62 ans selon l’initiative de l’Union syndicale suisse, et
le modèle des 40 années de cotisation de Stéphane Rossini (PS/VS) (voir
AVS : La foire aux retraites anticipées , Schwaab Jean Christophe ( jcs ), DP n°1653, du 08 Juillet 2005 et Forum: AVS : Les retraites flexibles en point de mire , Rossini Stéphane, DP n°1627, du 10 Décembre 2004). Si la proposition syndicale, actuellement en
phase de
récolte des signatures, est en bonne voie d’aboutissement, le modèle
des «40 années», rejeté par le Parlement, est, selon son auteur, «au
point mort», du moins pour le moment. Ces deux propositions ont
toutefois le défaut de coûter au minimum un milliard de francs par an.
Les termes du débat sont donc ainsi posés par Pascal Couchepin : d’un
côté une AVS devant coûter toujours moins cher, avec quelques
saupoudrages pour permettre aux moins bien lotis de terminer leur vie
active quelques années avant un âge de la retraite qui ne peut
fatidiquement qu’augmenter, du moins selon les plans des partis
bourgeois. De l’autre, un vrai développement de l’AVS, certes cher,
mais adapté aux réalités sociales actuelles.

Complétez votre information  :

Initiative USS (Avec les interventions des experts lors de la journée d’étude du 29 mars 2005 )

Office fédéral des assurances sociales (11ème révision AVS )


DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/8824
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/8824 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP