Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Renoncer au théâtre n’améliorera pas les finances de la ville

Le
débat sur la construction d’une nouvelle salle de spectacle, révèle les
rapports complexes entre le centre urbain et ses voisins, surtout quand
les caisses de la capitale sont vides.

Il y a déjà trente ans que la ville de Fribourg discute de la
construction d’une salle de spectacle. Le Livio, qui servait aussi de
cinéma, a été démoli dans les années septante. Les discussions ont
porté autant sur l’emplacement que sur l’architecture et le projet
actuel qui va être soumis en novembre au législatif est le résultat
d’un concours et prévoit un bâtiment ultramoderne, tout en béton,
quasiment en face de la gare.

Priorité à la culture
Le montant total n’est pas exorbitant compte tenu du fait que cette
salle devra servir à l’opéra, à la musique, au théâtre et à la danse :
35 millions dont 22 à la charge de la Ville, le reste à charge de
l’Etat et de quatre communes avoisinantes. Une salle de spectacle digne
de ce nom n’est pas non plus un luxe pour une commune abritant 10 000
étudiants: l’Université est en effet le plus gros employeur du canton.
En outre, très nombreux sont les fonctionnaires fédéraux romands qui
ont préféré rester à l’ouest de la Sarine à vingt minutes en train de
leur lieu de travail. La culture est du reste, depuis de nombreuses
années, la priorité principale du Conseil communal. Et des
manifestations et des lieux tels que le Festival international de
films, le Festival du Belluard, Fri-Son ou Fri-Art sont connus bien
au-delà des frontières suisses.
Mais voilà, nous sommes en 2005 et les finances de la ville vont mal,
très mal. Malgré les efforts énormes de rationalisation, de dissolution
des réserves, de réévaluation des actifs, la hausse d’impôt est à
l’horizon. En début de législature, l’exécutif a fixé des limites aux
charges de personnel ainsi qu’aux achats de biens et de services. Cet
été, en revoyant son plan financier à moyen terme, il a plafonné les
amortissements. Mais le renoncement au théâtre n’y changera rien. En
effet, les charges sociales augmentent à un rythme de 5% par an sans
aucune perspective de ralentissement. Les facteurs sont nombreux : la
réduction des indemnités de chômage décidée au niveau fédéral, la
péréquation financière verticale et horizontale instituée pendant les
Trente glorieuses et se basant sur une ville «riche», finalement le
fait que tous les pauvres vivent en ville ou viennent s’y installer,
espérant trouver du travail.

Des voisins riches
Ce phénomène n’est pas propre à Fribourg, il est commun à toutes les
villes-centres. Quelques chiffres pour l’illustrer : les deux tiers de
l’aide sociale versée dans le canton le sont par la ville de Fribourg
alors qu’elle ne représente que le 13% de la population du canton. A
l’inverse, la commune avoisinante de Villars-sur-Glâne qui compte 10
000 habitants, encaisse plus de la moitié des impôts sur les personnes
morales perçus dans le canton.
La ville de Fribourg est ceinturée de communes riches où l’impôt est
plus bas. N’ayant pas de compétence fiscale, l’agglomération n’aura que
des effets dûs à une meilleure organisation des services. L’idéal –
financièrement parlant – serait une fusion avec les dix communes de
l’agglomération.
Récemment la Caisse d’épargne de Zurich attribuait à Fribourg un double
AA. En effet, la dette par habitant se monte à 6 410 francs alors que
celle de Genève est de 10 180 ou de La Chaux-de-Fonds de 12 386
(chiffres de 2003). Par contre, la cote d’impôt est de 7,43 à Fribourg
alors qu’elle est de 2,54 et 8,39 dans les deux villes susmentionnées
(chiffres de 2002). On a donc une situation saine mais pas tenable.

La peur du référendum
Il y a des esprits dynamiques et prêts à prendre des risques qui
soutiennent le théâtre parce que c’est un investissement important qui
va donner du travail aux entreprises de la région et la seule
infrastructure qui manque encore. L’offre culturelle est capitale dans
le choix d’une ville où s’installer (a fortiori si on est professeur à
l’Université). Bref, construisons un théâtre pour attirer de bons
contribuables.
Mais la droite, qui pourtant avait toujours soutenu la construction
d’une salle de spectacle, a tourné sa veste. «Pour l’opéra nous pouvons
aller à Zurich, et pour le théâtre à Paris» disent certains. Ce
retournement est arrivé au lendemain de l’annonce par l’UDC d’un
référendum en cas de vote positif. Or les élections communales ont lieu
en mars 2006 et l’UDC rêve d’entrer au législatif de la ville. La
droite fait donc tout ce qu’elle peut pour tuer le théâtre et éviter un
référendum.    cr


DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/8793
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/8793 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP