Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

L’été des clones

Eté
pourri ou caniculaire, le progrès progresse. Voici quelques événements
et résultats publiés cet été autour des cellules souches.

Dans le but de déterminer «les contributions génétiques et
environnementales aux divers traits biologiques et comportementaux
associés avec les nombreuses races canines», l’équipe du professeur Woo
Suk Hwang de l’Université de Séoul a annoncé le 4 août l’existence de
Snuppy, un lévrier afghan issu d’un oocyte injecté d’un noyau d’une
cellule de peau d’un chien adulte. Ce premier clone canin a été
difficilement produit à partir d’un millier d’embryons fabriqués in
vitro, dont 123 transférés dans des mères porteuses, résultant dans
trois grossesses, dont un chiot survivant. Est-ce de la curiosité
scientifique particulièrement acharnée ou l’ouverture d’un marché
prometteur de clonage de chiens particuliers chers à leurs
propriétaires millionnaires ? L’équipe du professeur Hwang a déjà
publié – en mai de cette année – un article rapportant des progrès
spectaculaires dans le clonage thérapeutique humain.

Par ailleurs, Jonathan Tilly du Massachusetts General Hospital croit
avoir démontré cet été que des cellules souches localisées dans la
moelle osseuse des adultes peuvent être une source naturelle d’oocytes
(qui une fois matures, deviennent des ovules). En effet chez la souris,
une transplantation de moelle osseuse peut repeupler en ovules un
ovaire dont les oocytes avaient été détruits auparavant. Ces oocytes
sont-ils fonctionnels et les donneuses d’ovules bientôt remplacées ?
Le professeur Doug Melton (Université de Harvard), de son côté, a fondé
un institut voué aux cellules souches avec des fonds privés uniquement
pour échapper aux contraintes de la législation fédérale. Il démontre
cet été aussi qu’il suffit en principe de fusionner une cellule souche
avec une cellule somatique pour reprogrammer cette dernière et lui
conférer des caractéristiques de cellules souches qui se divisent et se
différencient. Comme dans le cas précédent, on semble pouvoir faire
l’économie d’un oocyte. «Stem Cells Research sans embryos ?»
s’interroge la revue Science.
La législation essaie de suivre. La Grande Bretagne qui a, avec la
Suède, les lois les plus libérales en matière de cellules souches a
lancé cet été toujours une vaste consultation sur le Human
Fertilisation and Embryology Act, la loi qui gouverne l’utilisation des
cellules souches. Elle durera jusqu’au 25 novembre. Le gouvernement
demande notamment s’il faut autoriser la création de chimères
(humain-animal) à des fins de recherche, sous réserve d’une limite de
culture de quatorze jours.
D’autre part, en France, pays qui connaît aujourd’hui une législation
plus restrictive que la Suisse (toute recherche sur les embryons
s’arrête en principe en 2009), le Sénat a reçu le 11 juillet 2005 une
proposition de loi abrogeant la limite temporelle et légalisant en
outre le clonage thérapeutique.
Enfin, le leader républicain au Sénat américain, Bill Frist, a annoncé
le 28 juillet qu’il entendait soutenir tout projet de loi qui
permettrait de financer la production de nouvelles lignées de cellules
souches embryonnaires humaines, contrairement à la politique du
président Bush, qui a restreint toute utilisation de fonds publics aux
lignées créées avant août 2001. Pour mémoire, le Parlement européen a
adopté le 10 mars dernier une résolution où les députés se sont
prononcés contre le financement des recherches avec des cellules
souches embryonnaires par les fonds communautaires.   
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/8736
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/8736 - Merci

Thématiques

En relation

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP