Mode lecture icon print Imprimer

Tribune : Ethique contre arithmétique

icone auteur icone calendrier 28 novembre 2003 icone PDF DP 

Thématiques

Dans deux semaines, peut-être trois, si tout n’est pas réglé avant le 10 décembre, l’Assemblée fédérale aura élu le Conseil fédéral. Tout le monde sent que ce sera un moment politique important mais plus les jours passent, plus l’incertitude croît.
Cette incertitude semble une brusquerie dans une Suisse apparemment si conformiste que l’imprévu, la surprise, l’inattendu n’auraient pas leur place. Mais de tels particularismes ne sont plus les nôtres. Nous savons désormais que notre histoire n’est pas forcément celle enseignée des années durant. Nous savons aussi que notre drapeau ne volera pas éternellement à la queue d’un avion, dans un ciel bleu, au-dessus des Alpes enneigées. Nous avons ainsi appris qu’au fond, notre pays n’est pas très différent de ceux qui l’entourent. En brandissant la menace d’une crise politique majeure, comme cela se passe ailleurs, l’UDC accentue cet alignement. C’est le paradoxe le plus récent d’un parti qui s’est pourtant autoproclamé «qualité suisse» !
Face à ces changements, la formule magique ne peut prétendre être la seule référence qui resterait comme avant. Mais il est aussi erroné de croire qu’un changement arithmétique est un progrès politique. Or, c’est bien sur le terrain politique qu’il faut rester lorsqu’on doit choisir la composition d’un gouvernement.
Deux bornes le délimitent. D’un côté, et aussi fort soit-il, un parti ne le sera jamais assez pour gouverner seul. De l’autre côté, le système politique, en particulier le fédéralisme, rend irréalisable un véritable contrat de gouvernement (cf. DP n° 1579). Dans l’espace à disposition, il faut simplement chercher si un ou des objectifs importants rassemblent plusieurs partis. Nos relations avec l’Europe en est assurément un. Le PSS, le PRD et le PDC sont tous trois d’accord pour qu’elles s’intensifient, même s’ils divergent sur la voie à suivre. L’UDC, elle, ne veut pas en entendre parler.
L’assurance maternité est un autre objectif essentiel commun aux trois premières formations alors que la quatrième l’attaque par un référendum.

La réflexion politique passe avant le calcul
Peut-être y a-t-il d’autres points d’entente. Quoi qu’il en soit, ces deux lignes de fracture par rapport à l’UDC sont importantes. Si elles ne sont pas réduites avant le 10 décembre, elles brouilleront inévitablement l’action gouvernementale ces quatre prochaines années et, par conséquent, également la participation du Parti socialiste. Ne pas réduire leur épaisseur signifierait aussi que la réflexion politique s’efface devant le calcul arithmétique.
Cette démission serait d’autant plus indigne si elle s’accompagnait de l’élection de Christoph Blocher. Encore et toujours président de l’ASIN (Action pour une Suisse indépendante et neutre), commanditaire des annonces xénophobes de la dernière campagne et imprécateur le 19 octobre – «sans moi, le déluge» -il n’a à l’évidence pas sa place dans l’autorité directoriale et exécutive suprême de la Confédération. Se réjouir de le voir à l’œuvre ne suffit pas pour garantir un plaisir constant. Mais surtout, c’est oublier que la politique doit se distinguer du jeu, notamment par sa dimension morale.
Pour le PSS, une telle élection représenterait donc une défaite à la fois politique et éthique. Quant aux débats constants que nous avons sur notre participation au Conseil fédéral, ils pourraient définitivement se conclure par la constatation que, finalement, elle est subordonnée à une seule et unique exigence : occuper deux sièges sur sept, c’est tout.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/8422
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/8422 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.