Mode lecture icon print Imprimer

Opinion publique : Une enquête pour rien ?

icone auteur icone calendrier 28 janvier 2005 icone PDF DP 

Thématiques

L’enquête «Perspective suisse», menée par quatre étudiants des universités de Saint-Gall et Zurich, avait certainement d’autres ambitions que l’accueil poli qui en a été fait dans les médias. D’autant plus qu’elle était parrainée par quelques grands noms du monde politique suisse : Rolf Schweiger, Doris Leuthard, Ueli Maurer et Ruth Metzler (Hans-Jürg Fehr ayant décliné l’invitation). La presse s’est contentée de mettre l’accent sur un des résultats les plus nets : les Suisses seraient favorables, pour une énorme majorité (88%), à une école unifiée ou uniformisée (vereinheitlicht).
On n’insistera pas trop sur les problèmes méthodologiques de l’enquête, dus en grande partie au fait que les sondés (13 000 personnes) sont des volontaires qui ont décidé de se rendre sur un site Internet pour répondre au questionnaire. Une sélection s’opère déjà à ce niveau ; il faut savoir utiliser un ordinateur connecté au réseau et avoir un intérêt élevé pour la vie politique. Les auteurs de l’enquête ont bien tenté de corriger les différents biais (âge, sexes, cantons, niveaux de formation) mais n’ont pas pu résoudre totalement le problème de la représentativité de l’échantillon.
Au-delà de ces problèmes de statistiques, se pose également la question de la formulation des questions. On sait fort bien que la formulation des questions induit en partie les réponses. Dans ce cas précis, on ajoutera qu’il faut non seulement que tout le monde ait compris les questions de la même manière, mais il faut encore que l’on puisse faire quelque chose des réponses. On connaît l’habituelle difficulté à prévoir l’issue des votations à l’avance, malgré le fait que les questions des sondages sont logiquement formulées de la même manière que les objets mis au vote. On se rend donc compte qu’il est très difficile de savoir quelles propositions concrètes les citoyens suisses seront prêts à soutenir lorsqu’elles leur seront réellement soumises. Ainsi, 80% de l’échantillon serait favorable à une école obligatoire unifiée. Mais unifiée selon quels critères ? Les horaires, la première langue étrangère, l’âge d’entrée en classe, le programme de mathématiques, le salaire des enseignants ?

Mobiliser d’abord
Ce type d’enquête a pour but évident de mobiliser le monde politique autour d’un certain nombre de thèmes. Les résultats devraient permettre «d’élaborer des projets qui correspondent aux besoins de la population suisse et qui pourront donc être acceptés par un référendum par le peuple». Mais il ne suffit pas d’interroger la population pour changer l’état des choses. Transformer cela sur le terrain législatif est une autre affaire. Car là se poseront les questions auxquels les citoyens n’auront pas eu à répondre dans le cadre de l’enquête ; ces questions susceptibles de faire gagner ou perdre une votation. Le travail des étudiants alémaniques ne saurait être condamné pour autant. La démarche n’est pas inintéressante. Mais a-t-elle réellement permis de mieux comprendre l’opinion des Suisses ? Pas sûr. Tout au plus pourra-t-elle inspirer certains élus occupés à suivre de très près l’«opinion publique» pour forger leur programme politique. os

www.perspektive-schweiz.ch/f/

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/8389
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/8389 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.