Mode lecture icon print Imprimer

Le livre : Les bleus de la vie

icone auteur icone calendrier 30 janvier 2004 icone PDF DP 

Thématiques

Pour les lecteurs de Domaine Public, Anne Rivier est la signataire de chroniques fort goûtées dans lesquelles elle évoque des moments de sa vie quotidienne et de son enfance. Voici que paraît Bleu de Perse. Non pas un récit autobiographique. Mais une fiction, dont la matière appartient aussi au passé de la romancière. Anne Rivier a vécu quatre ans en Perse où son mari travaillait à la sauvegarde des forêts au nord de Téhéran. L’expérience de l’exil, la confrontation d’une jeune Européenne avec le monde de l’Autre, elle les a vécues avant d’en tirer un roman. La chroniqueuse et la romancière ont ainsi la même ambition : donner sens à ce qu’elles ont vécu.
«Amour et désamour», annonce la quatrième de couverture. «J’attendais qu’on m’aime à en mourir», écrit Hélène, la jeune héroïne. Quand elle rejoint son mari en Perse (vers la fin des années soixante, ndlr), elle découvre que l’amour juré n’est plus, que l’homme se donne entièrement à la mission humanitaire. Entre l’exigence très égocentrique d’Hélène et la réalité, la relation conjugale ne peut que se dégrader. C’est ce désamour progressif qui détermine le mouvement du récit, de l’arrivée à Téhéran au départ une année plus tard (mais où va-t-elle ?). Entre la déforestation, que le mari d’Hélène cherche à enrayer, et la mésentente entre les deux qui s’aggrave, le rapport analogique donne tout son sens à la donnée romanesque.
Mais plus que cet aspect, ce que je voudrais retenir ici, c’est cette Perse vécue que l’héroïne hérite de l’auteur et qui, hélas, n’est pas une fiction. C’est le statut peu enviable de toutes ces petites gens employées du camp de l’organisation humanitaire ou rêvant de le devenir. «Ici, à Téhéran, la vie, votre vie, c’est le travail sans droits, toujours pour le bénéfice des autres, le patron, le père, les grands-pères, le clan.» C’est le besoin lancinant d’argent, pour se nourrir, pour se marier. Dans les familles, trop, nombreuses, il n’y a en général qu’un salaire. De façon significative, le récit s’ouvre sur la distribution, au camp, du salaire des ouvriers.
C’est surtout «la précarité du sort des femmes dans un univers d’hommes et de propriétaires». Hélène la découvrira dans le destin de sa domestique. Vendue à un gangster, elle élève son fils chéri, quand le mari la répudie et emmène le petit garçon. Car l’homme a la loi pour lui.
Epouses achetées, maltraitées, répudiées sur simple déclaration devant témoins. Le récit du remariage d’un employé, les Européens y sont invités, est accablant sous le cynisme apparent : «On marche avec entrain, on va vendre une femme à un homme. Société de caution mutuelle, en formation ! Une deux, une deux ?»
Et le bleu de Perse ? S’il s’agit du «bleu magique des coupoles», les protagonistes n’en ont cure. Le titre fonctionne-t-il comme un avertissement : ce qui nous attend, c’est l’envers de ce décor pour touristes, de cet «orientalisme» ? Mais quand on se cogne, cela laisse un bleu.
Ecoutons Anne Rivier nous raconter les bleus que lui a laissés son séjour en Perse.

Anne Rivier, Bleu de Perse,
Ed. de l’Aire, Vevey, 2003.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/8335
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/8335 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.