Mode lecture icon print Imprimer

Formation professionnelle : La courte vue de l’OFFT

L’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT) a été créé lors de la grande réforme de l’administration fédérale en 1997. La situation de la formation professionnelle et de l’apprentissage n’était pas moins troublée qu’aujourd’hui. C’est notamment en 1997 que le Parlement avait imposé un premier arrêté urgent sur les places d’apprentissage (APA) contre la volonté du Conseil fédéral. Une des premières tâches de ce nouvel office fut de lancer la révision de la loi sur la formation professionnelle (LFPr) qui datait de 1978. Cette nouvelle législation avait entre autres objectifs d’intégrer à la formation professionnelle les métiers des arts, de la santé et du social et d’élargir les mesures contre la crise des places d’apprentissage, en intégrant à la loi les projets du second APA (1999), mais aussi de servir de contre-projet indirect à l’initiative syndicale et socialiste «Pour des places d’apprentissage».

Erreurs de jugement
L’OFFT n’a pas répondu aux attentes soulevées par ces buts ambitieux. Il n’a par exemple pas réussi à se distancier des milieux patronaux, traditionnellement très présents dans les administrations responsables de la formation professionnelle. Il s’est aussi montré fort rétif à admettre les problèmes actuels de la formation duale. Au printemps 2005, l’OFFT, malgré la quasi-unanimité des partis politiques au sujet de la crise des places d’apprentissage, prétendait encore que «le nombre de place d’apprentissage [était] suffisant». Ce manque de vision est particulièrement évident, car l’OFFT s’est spécialisé en communication médiatique à tout va, accordant au travail de l’opinion des ressources souvent jugées disproportionnées.
Cette méconnaissance de la situation de la formation professionnelle est inquiétante, à l’heure de la mise en œuvre de la nouvelle LFPr, entrée en vigueur en janvier 2004. L’OFFT donne à de nombreux acteurs, partenaires sociaux comme cantons, l’impression de n’être qu’insuffisamment préparé à ce travail de Sisyphe qu’est la révision des règlements de formation de plus de deux cents métiers et de découvrir l’application de la loi en même temps que sa mise en œuvre. ce que confirme, au niveau des cantons, Alain Garnier, directeur adjoint de l’enseignement postobligatoire vaudois. L’aspect financier a été particulièrement négligé : le nouveau système de financement par forfait, qui était censé simplifier les subventions de la Confédération aux cantons, a en fait compliqué la répartition. De plus les incertitudes quant au déblocage effectif des moyens prévus font que les cantons, confrontés à de nouvelles charges, ne savent plus à quel saint se vouer. La formation professionnelle, bien souvent le parent pauvre au niveau du financement, en vient donc à manquer de moyens à un moment crucial où la pénurie des places d’apprentissage demande une attention particulière.
La formation professionnelle concerne plus des quatre cinquièmes des jeunes en formation postobligatoire. Souvent oubliée, quand elle n’est pas méprisée, par des autorités politiques plus préoccupées par les destinées prestigieuses des hautes écoles, elle mérite le meilleur défenseur. A l’orée d’importantes réformes internes, l’OFFT ne devrait pas l’oublier. jcs

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/8329
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/8329 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.