Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Allemagne : Social-démocratie et syndicats : la rupture

En Allemagne, le débat fait rage entre partisans et
adversaires des projets du gouvernement rouge-vert «agenda 2010» et
«Hartz IV» (du nom de son auteur Peter Hartz, chef du personnel chez
Volkswagen). Ces projets, qui font rêver bien des chefs de gouvernement
libéraux, visent à ramener la République fédérale sur le chemin de la
croissance économique. Il s’agit de flexibiliser le travail, de baisser
les impôts et de réduire les prestations sociales, avant tout les
retraites, l’assurance maladie et l’assurance chômage.
La révision
de cette dernière est particulièrement dure : les chômeurs seront
forcés d’accepter presque n’importe quel emploi, sous peine de voir
leurs indemnités fortement réduites, si ce n’est complètement
supprimées. Si ces plans sont salués par l’opposition
démocrate-chrétienne (CDU/CSU, qui aimerait toutefois les durcir
encore) et acceptés sans broncher par les Verts, partenaire minoritaire
du gouvernement, ils ont suscité un début de polémique au sein du parti
social-démocrate (SPD), le parti du chancelier Gerhard Schröder. En
effet, bien des membres du SPD, et notamment de son aile proche des
syndicats, ont qualifié ces mesures d’antisociales. Mais le chancelier
a mis tout son poids dans le débat et fait de l’acceptation de ces
réformes par son parti une question de confiance. Finalement, le SPD a
soutenu l’«agenda 2010» et «Hartz IV». Mal lui en a pris.

Grogne populaire
Au
sein de la population, ces mesures ont été très mal accueillies. Tout
d’abord dans l’ancienne Allemagne de l’Est, où la crise économique est
beaucoup plus profonde qu’à l’Ouest. C’est notamment la réduction de la
protection contre le chômage qui a mis le feu aux poudres : la
population est descendue dans la rue, dans le cadre de nouvelles
«manifestations du lundi» (du nom des manifestations populaires qui
accélérèrent la chute de l’ancien Etat communiste et qui avaient lieu
le lundi soir dans de nombreuses villes est-allemandes). Peu à peu,
celles-ci se sont aussi étendues à l’Ouest. La contestation s’est
également traduite dans les urnes. Le SPD a perdu ses bastions ouvriers
les uns après les autres lors d’élections locales et a été humilié lors
des élections européennes. Bon nombre de ses anciens électeurs se sont
tournés vers l’abstention (car ils savent bien que la CDU/CSU ne
propose guère mieux, si ce n’est pire) ou vers des partis extrémistes
comme les néo-nazis ou les communistes réformés (successeurs du parti
unique de l’Est).
Mais surtout, le SPD a totalement perdu le
soutien des syndicats. Alors que de nombreux dirigeants de ces derniers
sont membres du SPD (et vice-versa), la rupture est désormais consommée
entre gouvernement et organisations des travailleurs, qui n’ont pas
accepté ces réformes libérales. Le puissant syndicat de la métallurgie
IG-Metall a même lancé l’«Arbeitnehmerbegehren» (demande des
travailleurs), catalogue de contre-propositions à l’«agenda 2010» et
«Hartz IV», désavouant ainsi frontalement un gouvernement qui aurait
pourtant dû être proche des travailleurs. Les syndicats ont également
piloté la création de «Für Arbeit und Soziale Gerechtigkeit» (Pour le
travail et la justice sociale), association composée de nombreux
membres du SPD et qui soutient les revendications syndicales. Pour le
moment, ce n’est pas un parti politique, mais des sondages la créditent
déjà d’intentions de vote non négligeables. Coupée des syndicats, la
social-démocratie allemande est en péril. Péril qui ne sera que plus
grand si elle persiste dans ses positions libérales.

Liens Internet (en allemand uniquement) :
www.arbeitnehmerbegehren.de
www.agenda2010.de

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/8310
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/8310 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP