Mode lecture icon print Imprimer

Apprentissage : La crise continue

Les résultats du Baromètre des places d’apprentissage 2004, évaluant l’état du marché de la formation professionnelle, sont à première vue encourageants. Selon ce sondage, le nombre de places d’apprentissage, après un recul constant ces dernières années, a sensiblement augmenté et le nombre de jeunes cherchant en vain un apprentissage a diminué. L’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie s’est précipité sur l’occasion et a aussitôt renié ses analyses précédentes (cf. DP n°1584), annoncé une «détente» et fustigé les avertissements du Comité suisse contre le chômage des jeunes. Ce comité, récemment créé par les syndicats et la Jeunesse Socialiste, prétend au contraire qu’aucune détente n’est en vue.
A y regarder de plus près, la situation n’est pas aussi encourageante que les autorités fédérales le laissent entendre. En effet, si les places ont augmenté, elles restent toutefois insuffisantes pour absorber le nombre croissant de jeunes quittant l’école obligatoire, nombre qui va continuer de croître jusqu’en 2008. Le marché n’a pas pu non plus intégrer les personnes qui cherchaient déjà un apprentissage l’an passé (au moins 3 000 selon le Baromètre 2003) et qui cherchent encore pour la plupart. De plus, le Baromètre 2004 indique lui-même que les conditions de recherche d’une place de formation se sont aggravées : les jeunes doivent postuler toujours plus tôt à davantage de places avant d’en décrocher une.
La situation sur le marché des places d’apprentissage ne s’est donc pas fondamentalement améliorée. Outre la quantité insuffisante de places offertes et les conditions de recherche toujours plus difficiles, la qualité de l’offre laisse à désirer. Il est de plus en plus ardu de trouver une place dans certains métiers (notamment un apprentissage de commerce), tandis que des entreprises d’autres secteurs économiques (l’hôtellerie ou le bâtiment) peinent à trouver des apprentis. Une régulation de la formation professionnelle initiale demeure donc plus que jamais indispensable.

Représentant du SIB et de la FTMH
au sein du Comité suisse contre le chômage des jeunes qu’il copréside

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/8307
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/8307 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.