Mode lecture icon print Imprimer

Fiscalité : Prenez garde au Grand Méchant Fisc !

icone auteur icone calendrier 13 février 2004 icone PDF DP 

Thématiques

Les formulaires de déclaration d’impôts n’ont pas
encore été expédiés aux contribuables que la presse publie déjà ses
sempiternels conseils pour réduire les montants à verser au fisc. Du
simple «payez moins d’impôts» au plus engagé «déjouez les pièges (sic)
du fisc» aucun titre n’est trop accrocheur pour venir en aide aux
pauvres contribuables victimes de la rapacité de l’Etat. Du généraliste
l’Hebdo au spécialiste de la finance Bilan, le mouvement de résistance
est lancé une fois de plus.
Car c’est bien de résistance qu’il
s’agit. L’Etat est dépeint comme un vampire avide de ruiner les
contribuables par des impôts aussi élevés qu’inutiles. L’administration
fiscale est quant à elle le bras armé, chargé d’aller saigner le
contribuable avec le zèle d’un chasseur aux trousses de sa proie. Dès
lors, les lecteurs se doivent de profiter de toutes les possibilités
qu’offrent les lois fiscales : s’endetter, investir dans un troisième
pilier, etc ? Finalement, un seul résultat compte : la somme à verser
aux baillis du fisc doit être la plus petite possible. Et même si
l’économie n’est que de quelques francs, le contribuable avisé qui aura
suivi les conseils fiscaux de ces journaux pourra s’exclamer avec
satisfaction : «encore un que le fisc n’aura pas !»

Un système fiscal inégalitaire
Ces
articles sont les symptômes des défauts de notre système fiscal : avec
ses possibilités de déductions multiples (essentiellement pour les
propriétaires et les indépendants), il est encore loin des exigences
d’équité que l’on attend des impôts et ceux qui ont les moyens de
recourir à un conseiller fiscal rentabilisent leur investissement sans
difficulté. A la lecture de ces dossiers, les salariés et les
locataires constateront, eux, qu’ils bénéficient de beaucoup moins de
possibilités de réduction. Ce qui ne manquera pas d’accroître leur
ressentiment contre la fiscalité.
Les médias qui lancent chaque
année cette croisade ne sont toutefois pas que de simples conseillers
fiscaux. Ils sont aussi les fers de lance d’un mouvement soutenu aussi
bien par l’UDC que par economiesuisse et dont l’objectif est une baisse
de la charge fiscale (à l’image de la campagne musclée lancée par l’UDC
contre le relèvement de la TVA). Ces conseils pour profiter des
finesses actuelles des lois fiscales ne visent qu’à mettre les
électeurs en condition : persuadés d’être constamment roulés par le
fisc, ils seront d’autant plus enclins à accepter au bon moment le
«paquet fiscal» ou à refuser comme un seul homme les hausses d’impôt.
Et le succès est au rendez-vous : les électeurs de trois communes
vaudoises – Morges, Pully, Villeneuve – sur quatre – Renens a refusé de
supprimer l’impôt sur les successions – qui devaient se prononcer sur
une hausse du taux d’imposition le week-end passé l’ont refusée.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/8298
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/8298 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.