Mode lecture icon print Imprimer

Livre : La solidarité au lieu de la compétition

icone auteur icone calendrier 10 décembre 2004 icone PDF DP 

Thématiques

Il n’y a rien de nouveau dans le livre de Peter Niggli, directeur de la Communauté de travail des œuvres d’entraide suisses. L’association n’est en effet pas un institut de recherche, car elle «agit comme un lobby au nom des six grandes œuvres d’entraide (Swissaid, Action de Carême, Pain pour le prochain, Helvetas, Caritas et EPER) ? elle s’engage pour la justice à l’échelle mondiale et pour le développement durable. Elle s’efforce d’influencer dans ce sens la politique de la Suisse». Mais ce qu’il faut saluer, c’est le fait de prendre la plume et de dire : y en a marre, tout ce qu’on donne d’une main est repris de l’autre, soit par l’économie, soit par les consommateurs, soit par l’Etat. En clair, tous les efforts de la coopération au développement sont ruinés par la politique économique extérieure suisse et internationale.

Pour une vie digne
Peter Niggli se bat pour créer de nouvelles règles du jeu en politique économique internationale. Il propose l’institution d’une autorité fiscale internationale qui réglementerait les places financières, qui encaisserait la taxe Tobin (prélevée sur l’ensemble des transactions financières internationales) et qui imposerait les multinationales. Dans le domaine commercial, il s’élève contre la libéralisation comme but en soi ; celle-ci devrait permettre aux êtres humains de mener une vie digne. Les pays en développement doivent pouvoir protéger certains secteurs de leur économie. Les investissements, les marchés publics doivent bénéficier en premier lieu à l’économie domestique. Il faut soutenir l’intégration régionale et le libre échange Nord-Sud dont les partenaires sont de force trop inégale.
La Communauté de travail va s’engager pour plus de démocratie dans les décisions intergouvernementales. Cela signifie que les parlements nationaux devraient avoir plus de compétences en politique étrangère. Les négociations économiques devraient revenir au sein des Nations Unies où chaque pays a une voix. En effet, à la Banque mondiale ou au Fond monétaire international (FMI), les voix dépendent du PNB de chaque pays et à l’OMC, les négociations ont lieu entre les plus gros exportateurs.

Une péréquation
financière internationale
C’est au niveau des stratégies de développement que ce livre est le plus dérangeant. Il préconise d’abandonner le néo-libéralisme, de réexaminer les diverses théories économiques et de réhabiliter les politiques classiques de développement économique. Et il veut introduire une péréquation financière internationale par laquelle tous les pays riches manifesteraient leur solidarité avec les pays pauvres.
Peter Niggli veut aussi renforcer le rôle de l’Etat en tant que pourvoyeur de services, agent du développement et acteur économique. Cependant, l’argent de l’aide ne doit pas aller aux gouvernements mais aux œuvres d’entraide. Toutefois le livre ignore ce paradoxe.
L’environnement n’est pas oublié, mais c’est un livre essentiellement économique et politique et, pour les œuvres d’entraide, c’est business as usual. Peter Niggli n’a pas remis en question la profonde destructuration qu’opère la seule présence étrangère dans le Tiers-Monde et le peu de responsabilité qui est laissée aux acteurs locaux.

Peter Niggli, La mondialisation, et après ? Quel développement au 21e siècle ? Édité par la Communauté de travail, 2004.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/7966
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/7966 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.