Mode lecture icon print Imprimer

Inventaire subjectif d’un service postal défaillant

icone auteur icone calendrier 23 janvier 2004 icone PDF DP 

Thématiques

A la fin des années huitante, avant l’introduction du courrier A et B, toutes les petites lettres arrivaient le lendemain, pour cinquante centimes. Aujourd’hui, il faut payer un franc pour la même prestation. Hors inflation, cela signifie un renchérissement de deux-tiers. Et pour qu’elle arrive trois jours plus tard, il faut débourser huitante-cinq centimes.
Désormais, il faut peser les petites lettres car le tarif est différencié selon le poids de la lettre, plus ou moins de cent grammes. Chaque fois, c’est trente secondes de perdues chez le client, et quinze à la poste pour vérifier si l’affranchissement est correct.
Deux lettres A de grand format arrivent quatre jours ouvrables après la date du timbre, alors qu’il s’agissait d’un envoi de Lausanne à Lausanne payé quatre francs (le samedi ne compte plus comme jour ouvrable). Combien de fois ce type de retard passe-t-il inaperçu ? Le remboursement, par ailleurs, exige une réclamation écrite ?
La Poste explique comment bénéficier de 3% de rabais si l’on franchit un seuil de tant de milliers de francs de prestations postales par an. Pour la plupart des entreprises, la perte de temps et la bureaucratie nécessaire pour bénéficier de ce rabais coûte davantage que l’économie possible. Du reste, les employés postaux eux-mêmes ont l’air fort empruntés face à ce dédale tarifaire.
L’envoi de paquets est devenu nettement plus cher et plus lent : dans les années huitante, les paquets arrivaient encore le lendemain. Aujourd’hui, ils arrivent le surlendemain, si l’on a de la chance.
Trois visites au guichet de la plus grande poste de Lausanne : temps d’attente trente, quinze et dix minutes. Dans le premier cas, 140 personnes étaient en attente. Les gens négociaient leurs tickets dans la file, comme dans les pires années de l’Union soviétique. Pendant ce temps, un autre employé vendait des gadgets sans rapport avec la poste : fourres de natel, livres d’astrologie, chiffons de nettoyage du pare-brise, etc.
Pour terminer, les conditions générales écrites en petits caractères nous expliquent qu’un retard du courrier B est acceptable et ne donne droit à aucune réclamation.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/6910
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/6910 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.