Mode lecture icon print Imprimer

Affaires extérieures : Valse des concepts, qui mène la danse ?

icone auteur icone calendrier 3 juin 2005 icone PDF DP 

Thématiques

Retour au concept d’universalité impliquant des relations bilatérales avec toutes les régions du monde, fin d’une diplomatie centrée sur l’Europe, recherche d’un accord de libre-échange avec les Etats-Unis, communication plus cohérente, tels sont les objectifs des affaires extérieures présentés par le Conseil fédéral au terme de sa session spéciale du 18 mai dernier. Changement de paradigme ou manœuvre tactique, comment interpréter ces nouvelles orientations ?
S’il s’agit réellement de revenir à l’époque de Max Petitpierre, comme l’a indiqué Micheline Calmy-Rey, on ne peut manquer de s’interroger. Les temps ont changé : nous sommes désormais dans l’ère du multilatéralisme. Les Etats ne défendent plus leurs intérêts de manière isolée, mais font valoir leurs stratégies à l’intérieur d’alliances ou d’organisations supranationales. Bon vent aux négociateurs suisses, seuls face au reste du monde.
Même doute concernant un éventuel accord de libre-échange avec les USA. Est-ce vraiment l’intérêt de l’économie suisse ? Qu’en pense l’agriculture ? Compte tenu des rapports de force, une telle opération ne serait-elle pas à sens unique ? Les Canadiens et les Mexicains sont-ils satisfaits de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) conclu en 1994 ? Peuvent-ils écouler leurs produits aux USA aussi facilement que leur grand voisin distribue les siens chez eux ?
D’autre part, quelles seront les conséquences politiques de cette démarche sur nos relations avec nos voisins ? Dans le Blick du 25 mai, Pascal Couchepin s’est exprimé sans équivoque : «Non, un tel accord n’est pas compatible avec une adhésion à l’UE. Mais nous ne voulons pas adhérer durant les prochaines années. Nous pouvons donc conclure un accord de libre-échange avec les Etats-Unis.» On voit que cette réorientation de la politique extérieure n’est pas innocente. D’ailleurs, les milieux nationalistes qui ont applaudi des deux mains ne s’y sont pas trompés.

Echec programmé
S’il s’agit davantage d’une tactique visant à se lancer sans trop d’illusion dans une aventure atlantiste pour, une fois qu’elle aura échoué, mieux se recentrer sur le continent européen, on ne peut que s’inquiéter. Depuis des années, les milieux antieuropéens et ultralibéraux demandent que la Suisse cesse d’approfondir ses relations avec l’UE et fasse des Etats-Unis son partenaire privilégié, tout en copiant ses orientations socio-économiques. Accéder, même partiellement, à leurs fantasmes pour tenter d’établir leur erreur est un jeu dangereux. Programmer des échecs pour que la voie que l’on n’ose plus revendiquer s’impose d’elle-même revient à laisser les circonstances conduire le bal. Ces stratégies «d’épuisement des possibles» sont incompréhensibles et destructrices. Elles ruinent toute formation de l’opinion intérieure et sapent la confiance des partenaires étrangers. Au bout du compte, leur risque est d’épuiser la notion même de politique extérieure.
Mais, dernière hypothèse, cet affaiblissement constitue peut-être la finalité profonde de l’opération. Une majorité du collège est peut-être en train de réduire l’activité de la ministre des affaires extérieures à la fonction de voyageur de commerce. A titre compensatoire, nul doute qu’elle lui laisse volontiers la possibilité d’emballer l’affaire dans le concept de son choix et d’en tirer les bénéfices médiatiques qui lui conviennent. fc

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/677
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/677 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.