Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Ferdinand Hodler et Genève : Un artiste fondamental

Le titre de l’exposition Hodler et Genève n’échappe pas à la connotation quelque peu touristique. N’oublions pas que la peinture n’est pas un art majeur dans la cité de Calvin*. Au xviiie siècle encore, les ordonnances somptuaires interdisaient de posséder des peintures et des sculptures.
Dès l’entrée dans l’exposition, les nombreux autoportraits évoluent au cours du temps. Les tableaux de la fin du xixe siècle, précis et flatteurs, laissent place au fur et à mesure du vieillissement de l’artiste à des expressions plus décontractées. Parallèlement, la pose de la matière et des couleurs devient plus libre.
Il y a malheureusement trop peu de dessins. Ceux qui sont exposés ont été réalisés en 1915, lors du décès de Valentine Godé-Darel. Ils sont indicibles, comme s’ils cherchaient non pas à exprimer la mort, mais à retenir avec force et volonté, le plus longtemps possible, une image douce de l’amante. C’est l’un des lieux où l’exposition affirme le mieux le caractère du peintre. Ces dessins sont ceux d’un artiste fondamental.
La ligne de portraits de notables genevois, dans laquelle se glisse le général Ulrich Wille, est remarquable. Ces portraits ne visent pas à immortaliser les grands de la République et canton de Genève, mais à créer des personnages du théâtre de la Cité. La connivence entre l’artiste et ses modèles est grande.
Si les portraits de femmes restent stricts, les peintures de femmes, elles, sont fort différentes. Elles sont à la mesure de l’homme, grand collectionneur du genre. La mise en extase laïque des modèles est la règle.
Quant aux sujets historiques, ils respirent l’énergie et la virilité. Ils occupent une place centrale dans l’exposition. C’est un domaine, avec celui du symbolisme, où Hodler excelle.

Un patriotisme terrestre
Le Guerrier furieux, imposant, est campé sur fond d’incendie de village et de cadavres, la face dans l’herbe. Les hallebardiers et piquiers de la Bataille de Morat sont à l’offensive dans un ordre de fer. Le point de vue est au service d’un idéal patriotique moderne, quasi religieux, mais ne venant pas du ciel, enraciné dans la terre. Pas de pasteurs, pas de curés, ni dans les portraits, ni dans les tableaux historiques.
Vues plongeantes ou contre plongeantes, le point de vue, ou plutôt la prise de vue, dramatise les sujets et les objets. Le cinématographe, récemment inventé, n’est pas loin. Les peintures symboliques, où cette exposition classe les peintures de femmes, sont de la même veine.
A côté de la puissance de l’histoire et du symbolisme, les paysages sont très inégaux. Certains paraissent mièvres. Dans d’autres, notamment ceux qu’il peint peu avant sa mort en 1918, alors qu’il est très malade, cloué dans un fauteuil, depuis son appartement du quai du Mont-Blanc, paysages de la Rade de Genève et du Mont-Blanc, on retrouve la volonté de création d’Hodler. Comme ailleurs, il ne représente pas, il crée les paysages. dm

* Calvingrad pour les artistes d’aujourd’hui, Calvinopolis pour William Vogt, auteur en 1909 d’un livre sur Hodler Autour d’un grand peintre de mon temps, cité par Philippe Boyer dans le très bon catalogue de l’exposition.
L’exposition est ouverte jusqu’au 21 août au Musée Rath, à Genève.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/6706
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/6706 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP