Mode lecture icon print Imprimer

Réforme des institutions : L’infiltration Blocher fait éclater le rocher fédéral. Pour le dégel, lire Cherix

icone auteur icone calendrier 15 octobre 2004 icone PDF DP 

Thématiques

François Cherix et le Blick. Ces temps, il faut absolument les lire en parallèle. Les deux parlent des blocages institutionnels et des dérives politiques de la Suisse actuelle. Le premier ne se contente pas de les analyser avec une ravageuse complaisance dans Un désir de nouvelles républiques, il indique aussi les portes de sortie. Le second souligne, au jour le jour et à gros traits, la « Staatskrise » qui s’épanouit à Berne, laissant deviner que l’on s’approche, à grands frais pour l’image et dans la panique, des issues de secours. La réalité rejoindrait-elle la théorie à une vitesse que l’agile essayiste et fertile producteur de solutions d’avenir n’aurait lui-même pas osé rêver ?
Pas si simple évidemment. Quoique. Sur le circuit fédéral, tourne présentement un puissant moteur : Christoph Blocher, à la fois chef d’un quarteron de stratèges et de communicateurs d’une froide efficacité et leader à vie d’un parti qui en allemand se dit celui du peuple – et pourrait bien l’être davantage qu’une certaine Union prétendument démocratique et du centre. Par ses coups de gueule et d’accélérateur, par ses dérapages calculés et ses continuels débordements de piste, le 107e conseiller fédéral de l’histoire pourrait bien faire davantage bouger les institutions que la quasi-totalité de ses prédécesseurs mis ensemble.

Des méthodes bien différentes
On connaît la méthode, mise au point au siècle dernier : dénonciation de l’Etat trompeur de peuple, revendication d’un assainissement général, confiscation du patriotisme et de la sagesse populaire, provocations savamment dosées et attitudes faussement rangées, etc. Toutes manœuvres accompagnées par une communication hypermaîtrisée et une exploitation cynique des peurs et frustrations les plus répandues, voire des légendes urbaines les plus invraisemblables. De quoi dynamiter le système, de l’intérieur. Comme une infiltration d’eau qui, en gelant, fait éclater le rocher.
Telle n’est certes pas la méthode préconisée par François Cherix pour débloquer la Suisse, qu’il voit empêtrée dans des structures figées, incapable de remanier ses territoires institutionnels pour les adapter aux espaces du vécu (et du viable), accrochée à des usages qui n’ont plus vraiment cours (collégialité, concordance), démesurément attachée à une démocratie directe qui renforce davantage la méfiance envers les élus que la capacité de trouver de meilleures solutions.
Mais on ne choisit pas toujours ses alliés objectifs. François Cherix devine sans doute que les manœuvres déstabilisantes de Christoph Blocher et de son brain-trust – dangereuses pour la démocratie selon Pascal Couchepin – pourraient paradoxalement faire avancer l’instauration des « nouvelles républiques » dont il rêve, et pas mal de citoyens avec lui. Car l’actualité, largement marquée par l’éternel tribun de l’UDC, met en évidence toutes les dérives qu’il faudra bien corriger : implosion du centre politique, multiplication des blocages mutuels, tétanisation devant les dépenses et dettes publiques, affaiblissement de l’exécutif fédéral, déculturation du politique.
Les nécessaires réformes prendront du temps, des générations même, pense François Cherix. A moins que la situation paraisse bientôt suffisamment compromise pour que s’impose le changement de certaines règles de la vie politique et institutionnelle. Se réaliserait alors, à l’interne pour mieux risquer l’Europe, ce « désir de nouvelles républiques », plus vivantes, plus avancées, enfin authentiquement participatives. yj

François Cherix, Un désir de nouvelles républiques, Editions de l’Aire, Vevey, 2004.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/6375
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/6375 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.