Mode lecture icon print Imprimer

Skinheads : La rage en tête : Voyage au pays des skins

icone auteur icone calendrier 21 novembre 2003 icone PDF DP 

Thématiques

Au début il y a la musique. Comme souvent elle venait de Jamaïque. Le musicien noir Laurel Aïtken arrive à Londres dans les années soixante. Au contact des jeunes prolétaires de banlieue, il accélère le rythme et refroidit les tonalités. Agé de 75 ans, il témoigne dans Skinhead Attitude, le film de Daniel Schweizer, et revendique encore son appartenance au mouvement.
Puis vient la coupe de cheveux. Pour marquer sa différence et son refus de la société, on imite les soldats et les prisonniers et on se rase la tête. Dans les années septante, le mouvement se radicalise. Il intègre les hooligans qui sévissent dans les stades de football et récupère le patriotisme revendiqué par ces groupes. C’est avec l’apparition d’Ian Stuart et son groupe Skrewdriver sur la scène musicale que les références au nazisme et au fascisme entrent en jeu. Les symboles nazis (uniforme, croix gammée, salut) sont utilisés comme provocation contre des parents qui ont vécu et souffert de la Deuxième Guerre mondiale. Dès lors être skinhead devient une position politique. Les skinheads qui se disent anti-racistes doivent se défendre contre les infiltrations néonazies. A New York naît l’appellation SHARP (Skinhead Against Racial Prejudice). Sous forme de badges ou de tatouages, elle devient un label qu’on arbore contre les svastikas. Daniel Schweizer suit ensuite les avatars des deux tendances à travers l’Europe (Suède, Allemagne, Pologne) et sur le continent nord-américain (Etats-Unis et Canada). Les groupes racistes organisés se retirent des villes vers les campagnes pour être plus tranquilles. En Allemagne, l’un d’entre eux est interdit et passe dans la clandestinité. Aux Etats-Unis, ils s’arment et rejoignent le mouvement plus large du White Power qui regroupe le Klux Klux Klan et autres racistes blancs. L’idéologie y est plus structurée. Conformément à la théorie du chaos, la guerre raciale est imminente, ils attendent le grand soir qui sauvera la race blanche.
Les skinheads anti-racistes, dits traditionnels, semblent avoir perdu du terrain même si on les croit aussi nombreux que les autres. Ils ont en tout cas perdu la bataille médiatique puisque skinhead est avant tout synonyme de raciste et fasciste. Puisqu’on n’y parvient pas même au sein d’un même mouvement, comment lutter contre de telles manifestations de haine ? Peut-être par la connaissance et la transmission de cette connaissance ? Analysé, classifié, épinglé (c’est le point de vue choisi par le réalisateur) dans une taxinomie, le skinhead épuise sa vigueur monolithique. Le réalisateur peut alors nuancer et démonter les préjugés. C’est la tâche que se donne aussi l’Association ACOR SOS Racisme en soutenant ce film d’un dossier pédagogique afin de le diffuser dans les écoles. Dans cette perspective, on attend maintenant un travail similaire sur le mouvement hip hop qui a remplacé les skinheads dans nos quartiers.

Skinheads en Suisse, Rapport de la Police fédérale, 2000.
www.sos-racisme.ch
www.skinheadattitude.com

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/625
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/625 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.