Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Débat-Irak: Un autre point de vue

Le moment de mettre en accusation l’Irak a-t-il été choisi de manière arbitraire par le gouvernement américain? Les Nations Unies sont-elles instrumentalisées par une parodie d’inspection? Une intervention militaire serait-elle contraire au principe de proportionnalité? C’est ce qu’écrit André Gavillet (DP n°1547), estimant que le droit international est mis à mal, tout en disant par ailleurs combien la disparition du régime de Saddam Hussein lui paraît souhaitable.

C’est évidemment le 11 septembre 2001 qui a tout changé. L’apparition d’une multinationale hors sol du «fascisme islamique» a rendu obsolète la vision florentine ou metternichienne des relations internationales qui ne connaît que des Etats (des «puissances») s’affrontant pour des intérêts, et réhabilité la notion de valeurs. Oui, liberté, justice et démocratie méritent que l’on combatte pour les défendre et les promouvoir, même si une opinion publique anesthésiée par cinquante ans de prospérité à l’abri du parapluie américain veut encore l’ignorer (qu’auraient dit les sondages en 38-39?).

Aboutissement de l’évolution, portée par un Bernard Kouchner notamment, vers un droit d’ingérence de la communauté internationale dans les affaires intérieures des Etats qui paraît aujourd’hui acquis, on en vient enfin à distinguer entre un pays, son peuple et le régime qui les tient sous sa coupe: contre les Khmers rouges, pas contre le Cambodge, contre les Talibans, pas contre l’Afghanistan, contre Saddam Hussein, pas contre l’Irak.

C’est la prise de conscience du 11 septembre qui a rendu soudain intolérable l’attentisme de la communauté internationale face au défi permanent que représente Saddam Hussein. Avant, George W. Bush était isolationniste et unilatéraliste, on le lui reprochait assez, ensuite il est devenu interventionniste et multilatéraliste, on le lui reproche également.

Les conséquences de l’attitude de Bagdad

S’il y a quelque chose qui met à mal le droit international onusien aujourd’hui, c’est plutôt la pusillanimité de la diplomatie française. Après avoir traîné les pieds, sans proposer d’alternative, pour adopter la résolution 1441, elle prétend maintenant changer les règles, faute d’assumer les conséquences de son vote.

Le régime d’inspection n’est nullement une fin en soi, mais une tentative de la dernière chance. S’il était illusoire d’attendre de Saddam Hussein qu’il change, on pouvait espérer de cette pression internationale un changement de régime qui aurait permis d’éviter l’intervention, en initiant de l’intérieur, et volontairement, les transformations qui ont permis par exemple à l’Afrique du Sud et aux ex-Etats soviétiques de se débarrasser de leurs armes nucléaires. Cela ne s’est pas produit. Reste à en tirer la conclusion.

La proportionnalité condamne Saddam Hussein

Cela sera-t-il disproportionné? L’application du principe de proportionnalité au droit de la guerre a ceci de curieux, contrairement à l’imagerie courante sur la «juridification» de la force, qu’il s’applique par définition à l’encontre du vainqueur; à l’image de la polémique actuelle sur les excuses réclamées en Allemagne pour les bombardements des villes par les Alliés durant la Seconde guerre mondiale.

On ne doit pas mesurer la proportionnalité à l’aune de la seule menace résiduelle, mais bien sur l’ensemble du bilan de Saddam Hussein, tant contre son peuple que dans la guerre contre l’Iran, l’invasion du Koweït ou l’attaque d’Israêl. Faut-il attendre qu’il élève encore la barre ?

Et ne faut-il pas comparer le coût (mais aussi le résultat) de l’intervention d’aujourd’hui avec l’alternative: la poursuite indéfinie de ce jeu du chat et de la souris dont la victime est, outre la crédibilité du droit international onusien, le peuple irakien depuis douze ans?

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/608
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/608 - Merci

Thématiques

En relation

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP