Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Coopération : Pour que le service public s’exporte

Comme dans les manuels scolaires, les grands fleuves européens dévalent les Alpes suisses, d’abord torrents originels aux quatre points cardinaux. Si la matière première, l’eau, est abondante, encore doit-elle être gérée, distribuée, contrôlée. Sa gestion n’est pas séparable de la voirie, de l’épuration. Boire à la source n’est que le point de départ d’une longue chaîne technologique qui garantit l’approvisionnement de centaines de milliers de consommateurs. Les grandes communes suisses ont appris à maîtriser ces techniques. Le citoyen-consommateur est, que l’on sache, satisfait. L’ouverture du marché de l’eau à la concurrence n’a en Suisse aucune chance politique. Mais ce n’est pas une raison suffisante pour en rester là. Le savoir-faire helvétique n’est-il pas exportable ?

Service hors frontières
Se sont développées jusqu’ici deux formes d’exportation de service public. Les grandes régies, Poste, CFF, Swisscom, confrontées à la concurrence sur leur propre territoire, cherchent à faire valoir leur savoir-faire ou leurs capitaux hors frontières, soit en créant des filiales, soit en faisant l’acquisition de sociétés étrangères. Ces actions s’inscrivent dans la compétition ordinaire de l’économie de marché. La clientèle visée n’est pas le public du service public.
L’autre exportation est celle qui est organisée par l’aide au développement, sous l’égide de la Confédération, la DDC, s’appuyant sur les ONG. Elle ne manque pas de faire appel de cas en cas aux experts et aux techniciens des services communaux. Certaines villes ont pris directement des initiatives, la plus connue ayant été l’appui de Zurich à Kunming en Chine pour organiser sa distribution de l’eau.
La proposition de DP est que les services de la gestion de l’eau et de la voirie des communes suisses créent par mandat de l’autorité politique une société, sans but lucratif, capable d’intervenir avec ses compétences dans la gigantesque compétition du marché de l’eau. On imagine mal cette société, d’envergure limitée, mener à bien des opérations importantes de construction. En revanche, dans la mise au point du cahier des charges préparé par l’autorité concessionnante, dans l’examen des soumissions, éventuellement dans le contrôle des travaux, une telle société pourrait jouer un rôle utile.

En termes de valeurs
On objectera que les services communaux, aux effectifs resserrés en ces temps d’économie, n’ont pas les ressources suffisantes pour distraire du personnel hautement qualifié vers des tâches extérieures. Mais, peut-on répondre, la perspective de participer, même temporairement, à des tâches extérieures devrait être, pour le personnel, motivante et les détachés remplacés sans difficulté majeure.
Deuxième objection, plus fondamentale. Pourquoi tant de peine, quand la mission première du service public est orientée vers son public ? – parce que le service public est porteur de deux valeurs, celle de public définissant les besoins à satisfaire égalitairement, sans privilège, dans une sphère géographique délimitée, et celle de service, excluant le prélèvement de bénéfices redistribués à des tiers. Or ce service-là est une valeur exportable, celle d’une solidarité sans charité. Celle du service.
Il devient nécessaire de rompre idéologiquement et pratiquement avec des attitudes purement défensives. Au test des associations d’idées, quel mot s’enchaîne le plus souvent à service public, c’est défense : défense du ?
Certes, une société intercommunale suisse, offrant sans but lucratif ses services d’expert, de contrôleur, de consultant aux acteurs de l’approvisionnement en eau, ne sera qu’une goutte (d’eau) dans ce gigantesque marché. Mais elle sera l’affirmation précieuse d’une autre conception de l’économie. ag

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/4717
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/4717 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP