Mode lecture icon print Imprimer

Secret bancaire : Des négociations à l’avantage de la Suisse

icone auteur icone calendrier 10 décembre 2004 icone PDF DP 

Thématiques

Face à l’Union européenne, les négociateurs suisses ont travaillé en deux étapes. Faire confirmer d’abord le principe de la double incrimination : il n’y a pas d’entraide judiciaire si le délit n’est pas répréhensible dans les deux pays, le pays solliciteur et le pays sollicité. L’évasion fiscale n’est pas pénalement punissable en Suisse, donc pas d’entraide. Il en résulta de longues discussions sur l’interprétation de l’article 51 du traité. La Suisse obtint gain de cause.
La deuxième étape consistait à se protéger contre un développement du traité qui remettrait en cause le principe de la double incrimination. La Suisse ne sera pas tenue d’accepter une modification sur ce point. Et son refus ne rendra pas caduque son association au traité.
Nous publions à titre documentaire, cet alinéa 5 de l’article 7 de l’AAS (Accord Association de la Suisse à Schengen). Aussi alambiqué qu’important, des milliards sont en jeu sous cette phrase à contorsions interminables.

5a. Si des dispositions d’un nouvel acte ou d’une nouvelle mesure ont pour effet de ne plus autoriser les Etats membres à soumettre aux conditions posées à l’art. 51 de la Convention d’application de Schengen l’exécution d’une demande d’entraide judiciaire en matière pénale ou la reconnaissance d’un mandat de perquisition et/ou de saisie de moyens de preuve émanant d’un autre État membre, la Suisse peut notifier au Conseil et à la Commission, dans le délai de trente jours qu’elle n’acceptera pas, ni ne transposera le contenu de ces dispositions dans son ordre juridique interne, dans la mesure où celles-ci s’appliquent à des demandes ou des mandats de perquisition et de saisie relatifs à des enquêtes ou des poursuites d’infractions en matière de fiscalité directe qui, si elles avaient été commises en Suisse, ne seraient pas punissables, selon le droit suisse, d’une peine privative de liberté. Dans ce cas, le présent accord ne cesse pas d’être applicable, contrairement aux dispositions du par. 4.

www.admin.ch/ch/f/ff/2004/index0_44.html

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Un point de vue de gauche, réformiste et indépendant
En continu, avec liens et réactions sur http://www.domainepublic.ch
Chaque semaine, par courriel, sur papier ou comme eBook (gratuit).

Lien vers l'article: http://www.domainepublic.ch/articles/4687
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, http://www.domainepublic.ch/articles/4687 - Merci
fleche imprimer Envoyer Envoyer

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Les commentaires sont fermés.